Vous êtes ici : Les-masure.fr » Décoration » Salon » Comment choisir son parquet flottant ?

Comment choisir son parquet flottant ?

Comme son nom l’indique, le parquet flottant, composé de plusieurs couches, n’est pas fixé mais seulement posé au sol. Facile à installer et plus économique, le parquet flottant rencontre un succès grandissant. Pour le choisir, vous devez notamment tenir compte du type de parquet et de l’essence de bois qui doit le composer.

choisir son parquet flottant

Les différents types de parquets flottants

Vous devrez d’abord choisir entre les différentes sortes de parquets flottants disponibles sur le marché. Il en existe trois types principaux.

Il s’agit, en premier lieu, du parquet stratifié, qui est sans doute la solution la moins onéreuse. Comme tous les parquets flottants, il se compose de trois couches, collées entre elles. À la base, la couche de contre-parement soutient l’ensemble. Dans le parquet stratifié, cette couche de support est en bois aggloméré.

Il existe également une couche intermédiaire, puis la couche visible, dite d’usure, qui a une épaisseur de 2,5 à 6 mm. Concernant le parquet stratifié, cette couche superficielle n’est pas composée de bois, mais d’une impression qui imite les fibres de bois. Il s’agit donc d’une couche décorative.

Enfin, une couche transparente, baptisée « overlay », est posée sur le plancher, pour le protéger de l’usure.

Vous préférerez peut-être un parquet contrecollé. Il est fait de couches de bois aggloméré, sauf pour la couche d’usure, qui est composée de vrai bois. Si vous êtes intéressé par ces modèles, vous trouverez une sélection de parquet flottant de qualité stratifié ou contrecollé chez Reflex-Boutique.fr.

Enfin, vous pouvez opter pour un parquet flottant massif, entièrement composé de bois.

Le choix de l’essence de bois

Si vous optez pour un parquet flottant contrecollé et, à plus forte raison, pour un parquet massif, vous devrez choisir l’essence de bois qui doit le composer. Ce choix influera sur votre décision d’acheter tel ou tel parquet flottant.

Dans le cas du parquet flottant, le bambou est souvent utilisé. C’est en effet un bois peu soumis à la dilatation, et qui s’accommode bien du dispositif d’emboîtement des lames du parquet flottant.

Le choix de l’essence dépend aussi de la pièce dans laquelle vous comptez l’installer. Dans une chambre à coucher, par exemple, où le passage est limité, vous pouvez choisir des bois un peu moins robustes, comme le sapin.

Pour les pièces soumises à un plus grand passage, comme les séjours ou les couloirs, il vaut mieux privilégier des essences plus résistantes, comme le chêne, l’érable ou des bois exotiques, comme le merbau ou le jatoba.

À condition de prendre des précautions, il est possible de poser un parquet flottant dans des pièces comme la cuisine et la salle de bain, soumises à la condensation et l’humidité. Certaines essences, très robustes, comme le hêtre ou le frêne, peuvent être utilisées.

C’est aussi le cas de bois tropicaux, dont certains, comme le teck ou l’ipé, sont imputrescibles. De toute façon, il est conseillé de faire traiter ces essences contre l’humidité, notamment en déposant sur le bois un film qui le protège de l’eau. Dans ce cas, on parle de parquet huilé. La vitrification protège également le parquet contre les égratignures et les menus chocs.

Enfin, l’aspect esthétique compte aussi dans le choix de l’essence composant votre parquet. Dans l’ensemble, les essences européennes auront un rendu plus clair et les bois exotiques des nuances plus sombres.

D’autres critères à prendre en compte

pose de parquet flottant

D’autres éléments peuvent encore influencer votre décision. D’emblée, le parquet flottant stratifié s’impose par deux avantages notables : un coût modéré et une grande simplicité de pose. Mais il a d’autres atouts, notamment une bonne isolation thermique et un vaste choix pour le décor des lames.

Cette variété de finitions et de coloris, vous la retrouvez dans le parquet contrecollé. Il se distingue donc, lui aussi, par son aspect esthétique. Compte tenu de ce facteur, et aussi de la robustesse de ce type de parquet flottant, il se signale également par un bon rapport qualité/prix.

Peut-être ces avantages du parquet flottant contrecollé vous séduisent-ils. Avant de vous décider, considérez avec attention les atouts du parquet massif. Si, dans l’ensemble, il est plus coûteux et plus complexe à installer, il offre également une meilleure résistance.

Aussi pourrez-vous garder votre parquet massif plus longtemps. Par ailleurs, il permet une excellente isolation thermique et phonique. Quant à l’aspect esthétique, ce n’est pas le moindre atout du parquet massif.

Il ne vient pas seulement du choix des essences de bois, mais aussi de la variété des modes de pose. Vous pouvez ainsi opter pour la pose en chevrons, à l’anglaise ou encore en bâtons rompus. Chaque type de pose a son charme et ses caractères propres.

Enfin, la présence de bois naturel donne une véritable impression d’authenticité. C’est en fonction de l’ensemble de ces critères que vous choisirez le type de parquet flottant qui vous agrée le mieux.

Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes