Vous êtes ici : Les-masure.fr » Comparatif piscine : quel type de piscine choisir ?

Comparatif piscine : quel type de piscine choisir ?

D’après une enquête UFC Que Choisir parue en 2017, les propriétaires d’une piscine individuelle profitent du bien-être que celle-ci apporte plus de 127 jours par an : 127 jours à se prélasser dans l’eau, à s’amuser ou avec les enfants ou, pour les grandes piscines, à faire quelques longueurs.

Pourtant, dans le commerce, il existe différents types de piscines : enterrées, semi-enterrées, gonflables, tubulaires, autoportantes… Difficile donc de s’y retrouver avant de se lancer dans l’achat d’un tel matériel. Voici quelques conseils pour faire le bon choix, notamment en termes de coût, de facilité d’installation et de durabilité !

comparatif des piscines

Avant de choisir votre piscine, qu’en est-il de la réglementation ?

L’idée est souvent admise que seules les piscines creusées nécessitent un permis de construire. En réalité, la réglementation prévoit également, pour certaines piscines hors-sol, une demande de permis de construire, ou, à minima, une déclaration de travaux en mairie.

Ainsi, si la piscine hors-sol a une taille supérieure à 10 m2, si sa hauteur fait plus d’un mètre, si elle reste installée plus de trois mois consécutifs ou si elle est située à moins de trois mètres de la clôture de la propriété, une déclaration de travaux est obligatoire en mairie. Quant au permis de construire, il est obligatoire lorsque les piscines hors-sol dépassent les 100 m2, les 1,80m de profondeur ou qu’un abri de piscine vient la couvrir.

En ce qui concerne une piscine enterrée, une déclaration de travaux est obligatoire à partir d’une taille de 10 m2 et un permis de travaux est à réclamer lorsque celle-ci dépasse les 100 m2, voire les 20m2 lorsque qu’elle comprend un abri ou lorsque la construction dépasse les 1,80m de hauteur.

Il est donc conseillé, avant d’acheter une piscine, de s’informer en mairie pour connaître éventuellement les spécificités prévues par le plan local d’urbanisme.

Les différents types de piscine

La piscine gonflable ou autoportante : pas chère et facile à installer

Évidemment, qui dit piscine, dit piscines gonflables. Celles-ci arrivent dans les rayons des supermarchés et des magasins d’aménagement sitôt les premiers beaux jours venus. Il faut dire que ce type de piscines est peu cher, avec des premiers modèles autour de 50 € et des modèles plus grands qui frôlent les 500 €.

On retrouve dans cette catégorie deux types de piscines : les piscines gonflables sont formées de plusieurs boudins à gonfler. Elles ne dépasseront pas les 50 cm de profondeur et serviront uniquement aux enfants en bas âge. Au-delà de cette profondeur, on parle de piscine autoportante, avec uniquement un boudin gonflable sur le haut de la piscine. Celle-ci prendra sa forme finale, ronde ou ovale, uniquement lorsqu’elle sera remplie d’eau. Les modèles les plus grands mesurent près de 6 mètres, de quoi en profiter réellement, pour une profondeur qui atteint plus ou moins 1,20m.

Le grand avantage de ces piscines est la facilité d’installation et la rapidité de celle-ci. Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas préparer le terrain : en effet, le sol doit être plat et délesté des cailloux ou objets qui pourraient mettre à mal son imperméabilité. Bien souvent, une bâche renforcée, vendue quelquefois directement avec la piscine, est posée sous celle-ci. Précisons tout de même que contrairement aux idées reçues, les piscines autoportantes, conçues le plus souvent par diverses couches de PVC, sont relativement solides, mêmes si elles ne peuvent rivaliser avec les autres types d’installations.

Si les piscines gonflables sont vidées après chaque utilisation, une piscine autoportante peut rester en l’état toute la belle saison. Dans ce cas-là, un système de filtration et de nettoyage au chlore doit être prévu dès l’achat, tout comme une échelle. En outre, la réglementation relative à la prévention des noyades s’applique même pour ces piscines d’appoint, et prévoit qu’en dehors des moments d’utilisation, elle doit être inaccessible pour les jeunes enfants : ainsi, l’échelle est à enlever après chaque baignade et il est préférable, autant pour la sécurité que pour l’hygiène, de bâcher la piscine.

Ce type de piscine a toutefois des inconvénients : le design est assez restreint et il ne faudra pas espérer faire trop de longueurs.

Ainsi, globalement, les piscines gonflables ou autoportantes sont peu coûteuse, aussi bien lors de l’achat que pour l’entretien.

Les piscines tubulaires : grandes et résistantes

Comme les piscines autoportantes, les piscines tubulaires sont hors-sol. Vendues en kit, ses piscines se montent et se démontent un certain nombre de fois. Dotées d’une structure composée de tubes en acier inoxydables sur lesquels vient se poser une toile en PVC, ces piscines ont l’avantage d’être plus résistantes que les modèles autoportants. Surtout, si la profondeur reste grosso modo équivalente, puisqu’elle ne dépassera pas les 1,30m, voire 1,50m maximum pour les plus chères, les modèles carrés ou ovales atteignent quelquefois des longueurs de près de 10 mètres. Autant dire qu’elles ne sont pas conçues uniquement pour barboter.

Ces piscines s’installent sur un jardin plat et ne demanderont qu’une heure ou deux avant de recevoir l’eau. Il n’y a en outre pas besoin d’être un expert pour la monter.

Le coût à l’achat d’une piscine tubulaire varie énormément, à la fois selon la taille, la qualité des matériaux et la présence ou non du kit d’entretien, système de filtrage, accessoires de nettoyage et produits de traitement de l’eau notamment, et accessoires comme une échelle. Ainsi, si les premiers prix se situent autour de 200 €, les piscines tubulaires les plus onéreuses dépasseront allégrement plusieurs milliers d’euros.

Au niveau de l’entretien, la piscine tubulaire, outre le filtrage et le traitement de l’eau, demande de frotter régulièrement les parois en PVC afin d’éviter les dépôts.

Ainsi, les piscines tubulaires forment un compromis intéressant entre le prix abordable et la taille appréciable pour nager. Seule ombre au tableau, l’aspect : mis à part quelques modèles haut de gamme, ces piscines ne sont pas les plus clinquantes, avec des tubes souvent très visibles. Mais c’est le prix d’une certaine solidité.

Les piscines hors-sol en bois ou en acier : esthétisme et modernité

Enfin, dans la famille des piscines hors-sols, on retrouve également les piscines en bois ou en acier, souvent imitation bois d’ailleurs. Ces piscines en kit restent normalement en l’état l’hiver.

Le principal attrait de ces modèles est sans conteste leur beauté et leur élégance. On est loin des tubes et du PVC ! Mais cela a un coût : il faudra compter près de 2000 € pour un modèle d’entrée de gamme et de petite taille, près de dix fois plus pour les grands modèles haut de gamme. Justement, ces matériaux permettent beaucoup de fantaisies : les tailles sont très variables, tout comme les formes : carré, ronde, hexagonale, rectangulaire…

Il est important, lorsque la piscine est en bois, de vérifier la qualité de celui-ci. Souvent, elles sont en pin traité, on parle en effet de traitement autoclave, ou en bois exotiques. En tout état de cause, le bois doit être de classe IV ou, encore mieux, de classe V. Cela garantit sa résistance à l’humidité au fil du temps. A l’intérieur, un liner, un revêtement spécifique de piscine, la plupart du temps en PVC, viendra imperméabiliser la structure. Il peut être intéressant de choisir un liner haut de gamme, qui outre une plus grande résistance, répondra à d’autres critères : différentes couleurs, anti-UV ou anti-algues, antidérapant.

Ce type de piscines a une durée de vie d’environ 6 à 8 ans lorsqu’un soin particulier est apporté lors de son entretien. Ainsi, des produits spécifiques pour le nettoyage de bois sont à utiliser. L’usage d’un nettoyeur à haute pression est parfois plus efficace, avec en outre moins d’efforts à réaliser.

Les piscines en bois ou en acier sont vendues en kit ou préinstallées. Il est toutefois conseillé de faire appel à un professionnel, qui garantira la qualité du montage. Avant la phase d’installation, le choix de l’endroit de pose est à étudier, en veillant à éviter la proximité des arbres et les endroits venteux. La piscine viendra se poser sur une toile prévue à cet effet.

Les piscines semi-enterrées

Plus rarement choisies, les piscines semi-enterrées ont pourtant de nombreux avantages, parmi lesquels le coût. En effet, ce type de piscines demande moins de travaux qu’une piscine totalement enterrée. Ainsi, selon les matériaux et la taille de la structure, il est possible de trouver des modèles d’entrée de gamme autour de 2000 €, même si ce prix peut grimper en flèche rapidement. Si ce prix est plus élevé qu’une piscine hors-sol de taille classique, il faut signaler que l’esthétique finale n’est pas comparable.

Une piscine semi-enterrée épouse parfaitement le jardin. C’est par exemple la seule solution possible lorsque le jardin est en pente ou, en tout cas, pas totalement droit. En effet, la piscine peut être pratiquement au niveau du sol d’un côté et hors-sol de l’autre côté.

Les modèles sont extrêmement nombreux, il y en a ainsi pour tous les goûts. Le bois revient dans de nombreuses nouvelles constructions, car cette matière est très élégante. Ainsi, la piscine semi-enterrée trouve facilement sa place au centre d’une terrasse. Il est aussi possible de choisir du composite, assez moderne, et dont la durabilité est garantie avec en outre un entretien limité. On retrouve également des modèles en acier ou en panneaux modulaires en PVC, ce qui diminue grandement les temps d’installation. Comme pour les piscines enterrées, le béton est une solution pour créer une piscine sur-mesure. Cette dernière solution exige cependant de prévoir le revêtement intérieur de la piscine : carrelage ou liner. Enfin, dernière solution proposée par les constructeurs de piscine, la coque semi-rigide, prête à l’emploi. Si l’installation est plus simple qu’avec du béton, il est nécessaire de calculer le surcoût de livraison de la coque, qui doit entrer dans le calcul des travaux.

Il convient d’être clair, installer une piscine semi-enterrée demande du gros-œuvre, ce qui va considérablement alourdir la facture. Ainsi, si les premiers prix tournent autour de 2000 €, les piscines en béton ou avec une coque demandent un investissement chiffré au minimum autour de 15 000 €, et bien au-delà si tous les travaux sont confiés à des professionnels.

Enfin, ce type de piscine mérite une réflexion autour de la sécurité. En effet, elles sont plus facilement accessibles aux jeunes enfants, avec les risques que cela peut comporter. Et comme la pose d’un abri de piscine gâche la plupart du temps l’esthétique de la piscine, il est important de prévoir au minimum une bâche renforcée, voire un accès fermé par portillon comportant une alarme. Un détecteur de mouvement alimentant une alarme est également très efficace.

Pour résumer, la piscine semi-enterrée est l’installation idéale pour les personnes qui souhaitent avoir une installation moderne, durable et esthétique, et qui ont un budget important.

Les piscines enterrées

Finalement, les piscines enterrées sont sans doute le must de la piscine. En effet, c’est une piscine qui fait partie intégrante de la maison, qui demeure génération après génération et donne une plus-value incontestable à la propriété.

A côté de ces considérations, une piscine enterrée est un vrai investissement. Ainsi, toujours d’après l’association de consommateurs UFC Que Choisir, ce type d’installation a un coût de base d’environ 30 000 €, pour une piscine de 63 m2. A cela s’ajoutent des frais importants chaque année, qui dépassent les 700 € en moyenne, contre 230 € pour une piscine hors-sol. Enfin, il faut prévoir près de 1000 € de dépenses tous les cinq ou six ans pour effectuer des travaux d’entretien et de réfection plus lourds.

Bien entendu, on ne peut concevoir d’installer une piscine que sous le prisme du coût ! Et au niveau des avantages, la piscine enterrée en a un nombre incalculable. En premier lieu, la multiplicité des solutions de constructions offertes :

  • la piscine enterrée en béton demande énormément de travaux, avec un recours à des professionnels de la construction de piscines. Mais c’est aussi la solution la plus durable. Le béton est ainsi recouvert d’un enduit spécial ou d’un liner. Le béton permet également de laisser libre court à son imagination et de concevoir une installation sur-mesure, avec une taille, une forme, une profondeur uniques. Actuellement, la tendance est à la piscine avec débordement, qui semble se prolonger en contrebas dans le jardin.

Toutefois, inutile d’espérer faire trempette en quelques jours, les travaux s’étalant la plupart du temps sur plusieurs mois. Il s’agit donc d’un projet de longue haleine.

  •  la piscine avec une coque semi-rigide : ces modèles mis en avant par certains revendeurs professionnels limitent la phase de travaux, puisque, sur le papier, il suffit de creuser un trou sur lequel vient se poser la coque semi-rigide. Cela semble tellement facile qu’on pourrait être tenté de réaliser la pose soi-même. En réalité, un réel travail de terrassement est essentiel. Si cette phase est bâclée, la piscine verra sa durabilité chuter, avec des détériorations qui surviennent assez rapidement.

Par contre, il est vrai que cette solution limite grandement la durée des travaux. La contrepartie de cela est l’impossibilité de créer une piscine sur-mesure. Les modèles sont nombreux, ovales, ronds, carrés, avec l’intégration de marches d’accès mais répondent au marché et aux demandes les plus habituelles des clients.

  • la piscine creusée en kit : dernière solution existante, les piscines creusées en kit. Celles-ci sont soit composées de panneaux en acier, soit de blocs creux de polystyrène sur lesquels du béton va être coulé. Sur le papier, ces systèmes en kit sont bien plus accessibles, car ils offrent l’opportunité de réaliser les travaux soi-même. Il faut préciser qu’il convient d’être un excellent bricoleur et de posséder des compétences poussées en terrassement pour ne pas que cette expérience se transforme en cauchemar.

Les piscines balnéothérapie

Un type de piscine qui fait fureur, notamment dans les jardins de petites tailles, est la piscine balnéo. Avec une petite surface, ces piscines ne sont pas prévues pour des jeux d’eau ou pour nager mais pour le bien-être. Elles sont en effet agrémentées de jets d’eau, de courants, voire de dispositifs lumineux qui permettent une utilisation de nuit. C’est en quelques sortes la piscine réservée aux adultes qui viendront profiter de ses bienfaits après une longue journée de travail.

Ces dispositifs sont désormais vendus à la fois par les spécialistes des piscines et par les magasins d’aménagement ou de bricolage. Les prix, qui varient selon le nombre de jets, le nombre de places, de 2 à 8 la plupart du temps, et les réglages possibles, débutent aux alentours de 2000 €, avec des variations forcément importantes.

Ces piscines demandent assez peu d’entretien. En outre, les travaux se limitent à préparer le terrain, avec une piscine qui peut être légèrement enterrée pour davantage de stabilité.

En résumé, les questions à se poser avant d’acheter une piscine

Ainsi, pour bien choisir sa piscine, il convient de se déterminer selon les critères suivants :

  • le jardin : quelle est la taille disponible ? Ce dernier est-il déjà plat, peut-il être aplanit, ou la piscine doit-elle respecter une pente existante ?
  • le budget : quelles solutions se prêtent le mieux à mon budget ? Il ne faut pas oublier d’inclure les éléments de sécurité, l’entretien annuel, la création de parterres ou de la terrasse qui jouxtent la piscine.
  • la sécurité : quelle est la meilleure solution pour garantir le respect des règles de sécurité ?
  • l’utilisation : quelle sera l’utilité de la piscine ? Se prélasser, jouer, nager, recevoir des amis… Et avec quelle fréquence d’utilisation ? L’objectif est de définir un rapport entre le coût et l’avantage en termes d’amélioration du quotidien.

Une fois ces questionnements résolus, foncez !

Toutes les piscines




Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes