Vous êtes ici : Les-masure.fr » Bricolage » Fiches pratiques » Construire une terrasse bois soi-même

Construire une terrasse bois soi-même

Pour profiter d’un bel espace extérieur durant les beaux-jours en été, la terrasse reste une valeur sûre. Véritable extension de la maison, elle sert de lieu d’accueil pour les invités et d’espace de détente et de convivialité pour la famille. Mais quand bien même elle nous est indispensable, la terrasse reste chère à construire. Aussi, pour respecter votre ligne budgétaire, mettez la main à la pâte et construisez vous-même votre structure. Voici comment procéder.

construire une terrasse en bois

Prendre connaissance de la règlementation

Avant d’envisager la construction d’une terrasse, il convient de prendre préalablement connaissance de la règlementation en commençant par la consultation du Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui établit les règles d’aménagement et d’urbanisme sur un territoire donné. Sachez que ces règles diffèrent en fonction du type de terrasse que vous désirez construire. Si vous n’avez pas envie de vous empêtrer dans des formalités administratives trop contraignantes, optez pour une terrasse de plain-pied qui n’exige aucune demande en particulier. Vous rêvez d’une terrasse de plain-pied composée d’un auvent ? Aucune autorisation n’est exigée pour une structure de moins de 5 m². Par contre, une déclaration préalable sera nécessaire si l’emprise au sol est comprise entre 5 et 20 m². Au-delà de 20 m², il va falloir faire une demande de permis de construire. Enfin, s’il est question d’édifier une terrasse surélevée, les exigences réglementaires sont similaires au cas précédent.

Intervenir sur un sol stabilisé

La prochaine étape consiste à réfléchir au type de pose adapté. Plusieurs solutions s’offrent à vous à ce niveau. La plus simple étant la pose sur un sol en béton. Aucun gros chantier n’est à prévoir. Il suffira de fixer les lambourdes au sol en utilisant des chevilles à frapper. La stabilisation de ces lambourdes s’effectuera grâce à des cales en caoutchouc, crantées ou plates.

Par contre, en cas de sol meuble et instable comme du sable, du remblai ou de la pelouse, la tâche s’avère plus fastidieuse. En effet, vous devrez créer des fondations solides qui nécessitent des matériels et des engins lourds et surtout, beaucoup de temps. En alternative, optez plutôt pour la pose de plots de fondation qui stabilisent toutes sortes de terrains sans travaux préparatoires.

Dernier type de pose possible : la terrasse sur pilotis. Cet ouvrage est le plus compliqué à mettre en œuvre et ne s’adresse qu’aux bricoleurs aguerris. Pour y arriver, vous aurez besoin de techniques et d’astuces, à voir sur ce site de bricolage.

Faire le montage de votre terrasse bois

Avant d’en arriver à cette ultime phase, sélectionnez préalablement les lames de terrasse. Pour profiter d’une terrasse durable au rendu impeccable, rien de tel que le bois naturel comme les bois durs ou les résineux. Les bois naturels modifiés du type imprégné, traité ou thermotraité sont aussi une bonne solution en raison de leur coût moins élevé. Enfin, orientez votre choix vers les bois composites si vous avez un budget serré. Ces derniers sont issus d’un mélange de composant plastique et de bois.

Maintenant que tous les éléments sont réunis, passons aux choses sérieuses. Débutez l’opération par la découpe des lames de bois avec l’aide d’une scie circulaire. Délimitez la zone à travailler puis créez le support en installant les premières lames. Terminez par le vissage des différents éléments en bois en veillant préalablement à sélectionner une visserie adaptée au type de bois.

Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes