Vous êtes ici : Les-masure.fr » Décoration » DIY » Teindre des rideaux : comment faire ?

Teindre des rideaux : comment faire ?

Il est très simple et rapide de teindre des rideaux avec les teintures vendues dans le commerce. C’est un peu plus compliqué et plus long avec des produits naturels, mais ô combien satisfaisant. Pour les deux méthodes, il faut disposer d’un matériel spécifique ou d’une simple machine à laver pour la teinture la plus rapide. Voici le pas à pas d’une teinture réussie.

teindre des rideaux

Pourquoi teindre ses rideaux ?

Entrant dans un premier logement et ne trouvant pas les couleurs de rideaux recherchées ou encore, l’envie de changer la décoration à prix doux peut pousser à teindre les rideaux selon ses propres goûts. Le soleil absorbant certaines couleurs au fil du temps, il peut être nécessaire de recolorer les voilages comme les double-rideaux. Le fait que les rideaux soient complètement défraichis oblige à un changement : remplacement ou teinture.

Quels types de rideaux peuvent être teints ?

Pour comprendre pourquoi certains rideaux ne peuvent pas être teints, il faut partir du principe que les teintures pour tissus prennent en compte les mêmes critères que les teintures pour cheveux : la porosité, la capillarité, les fibres. Si la fibre et imperméable ou sans aspérités, donc lisse, on ne peut pas la teindre. C’est le cas de la microfibre, de l’acétate, de l’acrylique, en fait, tous les fils synthétiques à l’exception du nylon et de la viscose. Les rideaux occultants doublés plastique ne doivent pas être teints.

Tous les rideaux, panneaux, voilages dont les fibres naturelles ne sont pas imperméabilisées ainsi que le nylon et la viscose, peuvent être teintes. Par contre, celles qui sont déjà teintes pourront l’être de nouveau dans le même coloris ou en plus foncé, jamais en plus clair. Il faut décolorer le tissu pour le teindre dans la couleur de son choix. Toutefois, si le tissu a été décoloré à l’eau de Javel, on peut l’oublier.

Teinture rideaux : laquelle utiliser ?

Des kits de teintures sont commercialisés dans tous les hypermarchés, merceries et drogueries. Chaque marque propose sa propre méthode et il est nécessaire de bien lire les instructions avant de se lancer dans l’aventure.

Il y a aussi la teinture naturelle que l’on peut fabriquer soi-même : des fruits, des plantes, de l’herbe, des feuilles, de l’écorce.

Une liste non exhaustive de tout ce que l’on peut utiliser et des couleurs qui en résultent :

  • Blanc : pour un blanc plus éclatant, pour éliminer la grisaille : le jus de citron, le sel d’oseille, le soleil (étendre le tissu à plat en plein le soleil).
  • Jaune et orange : curcuma, curry, safran (un peu cher), gaude des teinturiers (reseda luteola) nerprun des teinturiers, rocou, carotte, langouste, abricot, tomate (cuite), chou rouge + carbonate de sodium ou eau de chaux.
  • Rose et rouge : cerise, framboise, chou rouge + vinaigre ou jus de citron.
  • Bleu et violet : chou rouge + bicarbonate de soude, indigo, mure, cassis, sureau.
  • Vert : chou rouge + sodium, herbe.

La liste pourrait être très longue et augmenter chaque jour par de nouvelles découvertes volontaires ou accidentelles. Le mieux est de tenter de faire bouillir des cueillettes et en analyser le résultat. Faire un test sur un échantillon témoin de la même matière que le tissu à teindre.

Comment teindre des rideaux ?

Quelle que soit le tissu à teindre et sa matière, la première étape consiste à laver le rideau au plus chaud qu’il puisse supporter. Il faut ensuite le faire presque sécher, qu’il reste encore humide, pour une raison très simple, dans cet état, il ne boira pas toute la préparation de teinture, ça évite aussi les taches par manque de produit.

Avant de commencer, tout le matériel doit être prêt à l’emploi. Selon la méthode choisie, on peut avoir besoin de plus ou moins d’ustensiles. Si l’on teint régulièrement des tissus d’une façon naturelle, autant investir dans une ancienne lessiveuse ou baquet que l’on trouve dans les brocantes ou sur les vide-greniers.

  • On peut utiliser les kits de teinture pour machine ou pour teindre à la main. Il suffit de suivre les instructions. Pour la teinture à la main, il est nécessaire de se munir de gants et d’un vêtement enveloppant pour protéger les habits, un tablier plastifié est la meilleure solution. Penser aussi à protéger le sol, ou effectuer ce travail à l’extérieur.
  • Si l’on préfère une teinture naturelle, il faut réaliser la décoction ou l’infusion pendant le séchage du rideau afin d’être prêt en même temps. Il est parfois nécessaire de laisser macérer 2 à 3 heures avant utilisation. Ensuite utiliser un tamis, une étamine, un collant pour filtrer les grosses impuretés de la teinture.
  • Préparer le tissu pour qu’il absorbe bien la teinture et la fixe : pour cela il faut le tremper dans une bassine contenant 2L d’eau + 125 g de sel ou ½ L de vinaigre blanc, ceci pendant 1h. Rincer le rideau à l’eau, il est prêt à être teint.
  • Vérifier la quantité de solution de teinture par rapport au volume du rideau, il faut que le tissu trempe entièrement pour une teinture complète et uniforme. Poser le contenant sur une zone de cuisson, gaz, vitrocéramique, feu de camp. Le tout doit chauffer doucement jusqu’à arriver à ébullition, laisser 1 à 2 h à mijoter. Enlever du feu et vérifier si la couleur convient. Si ce n’est pas assez foncé, il faut laisser tremper jusqu’à refroidissement complet. On n’aura pas plus foncé à partir de ce moment. Il faut alors recommencer l’opération si nécessaire. La couleur va s’éclaircir en séchant.
  • Si l’on ne peut pas faire chauffer le tout, porter juste la teinture prête à l’emploi à ébullition, la verser ensuite dans la lessiveuse ou la bassine et tremper immédiatement le tissu. Remuer régulièrement avec une longue spatule en bois en prenant soin de faire tremper la totalité du rideau en l’écartant un peu pour imprégner toutes les fibres. Laisser refroidir. Le résultat sera légèrement différent, les couleurs moins foncées qu’en mijotant.
  • Toujours avec les rideaux en tissu ou les voilages, il est possible d’effectuer des nuances, des dégradés, du Tie and Die ou des motifs. La préparation reste la même, c’est l’imprégnation des tissus qui change. Pour un dégradé, foncé en bas, qui s’éclaircit en remontant, la solution est simple. Accrocher le rideau comme si on le posait. Tremper le bas de celui-ci dans la bassine, selon la hauteur désirée de foncé, mettre le récipient sur une chaise, un escabeau. Laisser monter les couleurs, stopper quand la hauteur colorée est satisfaisante. Laissez sécher. Rincer à l’eau froide et reposer les rideaux prêts à l’emploi, ils se défroisseront seuls. Pour une meilleure tenue de la teinte, il faut repasser les rideaux.
  • On peut jouer les motifs colorés avec plusieurs bains de teintes différentes, idéal pour donner une tendance vintage aux voilages. Quelques élastiques retiennent du voile emprisonné ici et là. On trempe le rideau dans un premier bain en prenant soin de tenir ce qui est retenu par un élastique hors de l’eau, puis on trempe le tout moins longtemps dans ce même bain, ou on ne trempe que le tissu retenu dans un bain plus clair ou plus foncé sans enlever les élastiques. On s’arrête là, ou on trempe le tout, élastique enlevé, juste quelques secondes dans le 1er bain, avant de mettre à sécher à plat. Rincer ensuite dans un bain froid. Les motifs, anciens t-shirts spirales teints maison, années 90’s, redeviennent tendance et les mettre en déco dans la chambre ou le salon va en surprendre plus d’un.
  • Les rideaux autres que les voiles peuvent être pliés en éventail dans le sens de la largeur avant d’être plongés dans la teinture. Utilisez des élastiques, là encore, pour maintenir les accordéons. Laisser 1h, enlever les élastiques puis laisser sécher à plat. Rincer en machine en cycle court et froid. Poser les rideaux tel quels ou repasser avant de les mettre en place.
  • Il est aussi possible de créer des motifs bien définis ou presque. Utiliser pour ce faire, des pochoirs achetés dans le commerce ou faits maison. 2 méthodes, tout le rideau coloré sauf les formes du pochoir, ou colorer uniquement les formes. Pour éviter que les dessins soient teintés, vaporisez du produit pour imperméabiliser les chaussures sur chaque forme grâce au pochoir. La teinture peut agir mais en beaucoup clair, on verra très bien les dessins. Si au contraire, il ne faut que les parties dessins colorées, ce n’est pas vraiment un pochoir qu’il faut utiliser mais une forme pleine. Vaporiser l’extérieur, les contours du dessin de produit à imperméabiliser et teindre à plat à l’aide d’un pinceau, la forme souhaitée. Un rideau qui fera son petit effet, par exemple, dans la chambre d’un enfant
  • Pour les tissus lourds comme les double-rideaux, il vaut mieux opter pour la teinture en machine à laver et utiliser des kits de teinture prêts à l’emploi sur lesquels est noté le mode d’emploi. Il faut, généralement, ajouter du sel. On ne peut pas généraliser les étapes à suivre, les marques utilisent des méthodes différentes. Ne pas oublier d’utiliser la bonne quantité de teinture par rapport au poids du tissu à teindre




Teindre des rideaux : comment faire ?
4 (80%) 1 vote

Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes