Vous êtes ici : Les-masure.fr » Bricolage » Entretien et nettoyage de la maison » Comment bien nettoyer son ventilateur ?

Comment bien nettoyer son ventilateur ?

Les ventilateurs sont nos compagnons de l’été. Selon les régions, il est inutile de faire installer la climatisation même réversible. On se dirige donc vers le ventilateur sur pied, de table, de bureau ou plafonnier. Ils ne sont pas toujours simples à nettoyer. Voici quelques astuces pour dépoussiérer et nettoyer les vôtres.

nettoyer un ventilateur

Pourquoi doit-on nettoyer son ventilateur ?

Le ventilateur en tournant à grande vitesse envoie de la poussière, du pollen et beaucoup d’autres particules en suspension dans l’air. Il brasse l’humidité, la fumée, la pollution.
Si l’on doit nettoyer le ventilateur avant la première utilisation de l’année, il est aussi nécessaire de l’épousseter au moins une fois tous les dix ou quinze jours pour un bon fonctionnement et éliminer toutes les substances qui se sont accroches à ses pales.

Au niveau sanitaire, nous voyons qu’il est important de garder un ventilateur dans un bon état de propreté, mais au niveau économie d’énergie aussi. En effet, des cheveux, des moutons de poussière peuvent s’agglutiner sur le rotor et ralentir le ventilateur. Il pourrait finir par tomber en panne ou peiner et entrainer une hausse de la facture d’électricité.

De plus, un ventilateur sale et rempli de poussières va faire de plus en plus de bruit. Si vous en avez assez de votre équipement trop bruyant, nous vous recommandons cette page qui compare de nombreux ventilateurs silencieux et économiques.

Comment nettoyer un ventilateur ?

Les ventilateurs de table ou sur pied sont tous dotés d’une protection grillagée. Cela évite bien des accidents au niveau des enfants ou des animaux. Si la plupart des ventilateurs se démontent plus ou moins facilement en suivant le mode d’emploi, ce n’est pas le cas de tous, comme cela arrive souvent, avec ceux achetés très bon marché.

Il existe des ventilateurs sans pales, ils ont eux-aussi besoin de temps à autre d’un coup de chiffon.

On trouve des plafonniers de deux sortes, avec ou sans lampe intégrée, les deux ont leurs avantages mais aussi leurs inconvénients. L’avantage est de se retrouver sur les mêmes fils au plafond et permet d’éclairer et de ventiler en même temps ou séparément, selon les besoins. L’inconvénient principal du 2 en 1 est assurément le fait qu’il attire les insectes. Il y a donc deux fois plus de nettoyage à effectuer et pas des moindres, selon la saison. Si l’on se sert beaucoup du ventilateur l’été, la poussière ne reste pas beaucoup sur les pales, elle n’a pas le temps de se reposer. Par contre l’hiver, ou quand la température commence à descendre, on n’allume de moins en moins le ventilateur, les insectes et les araignées en profitent pour en investir les lieux.

Quel que soit le ventilateur, où il se trouve, posé, suspendu au plafond, il est obligatoire de l’éteindre, le débrancher, avant de le nettoyer.

Nettoyer un ventilateur fixe ou portatif

Si le ventilateur est sans pale, comme le Dyson, on doit tout de même passer un chiffon humide de temps en temps autour et à l’intérieur pour l’assainir.

Nettoyer un  ventilateur de table, de bureau

Il peut être soufflé dans un premier temps, à l’aide de la buse étroite de l’aspirateur, le tuyau branché au niveau du filtre à l’arrière de l’appareil. Il est plus facile de se débarrasser de la poussière en soufflant dessus en concentrant l’air plutôt que de l’aspirer à travers la grille.

De temps en temps, il s’avère nécessaire de le démonter pour laver les pales et enlever les fibres qui se sont accrochées au rotor. Que l’on utilise un torchon sec, une éponge avec du produit ou un spray, il ne faut pas mouiller le moteur et attendre que tout soit bien sec avant de rebrancher l’appareil.

Nettoyer un ventilateur sur pied

Après avoir débranché l’appareil et avant d’enlever le grillage de protection, bloquez l’oscillation. Étant donné que nous sommes face aux pales, nous n’allons pas utiliser l’aspirateur, il n’est nécessaire que lorsque le ventilateur est recouvert du grillage. La plupart des pales des ventilateurs sur pied sont en plastique, il est donc facile de les laver avec un produit multi-usages et une éponge humide. Nettoyez ensuite le rotor avec un chiffon sec, comme il est en métal, il faut éviter de trop le mouiller.

Si jamais, le ventilateur peine un peu depuis quelques temps, profitez-en qu’il soit ouvert pour huiler le petit axe de rotation derrière les pales. Vous pouvez aussi faire tomber une goutte d’huile au niveau du grand axe oscillatoire.

Le ventilateur sur pied peut être équipé d’un brumisateur. A ses pieds ou le long de son tronc un bac rempli d’eau permet de projeter des gouttelettes devant le ventilateur. L’effet fraicheur est plus intense qu’avec le ventilateur seul, qui lui, ne fait que brasser de l’air en le rafraichissant à peine. On peut obtenir un air encore plus frais en mettant des glaçons dans le bac, on peut aussi y faire tomber quelques gouttes d’huiles essentielles pour purifier l’air. Ce bac doit être nettoyé régulièrement, pour le débarrasser essentiellement du calcaire. On utilise alors du vinaigre dans le bac et les tuyaux. L’eau doit être vidée quand on sait que l’on n’utilisera pas le ventilateur ou cette option pendant quelques temps.

Nettoyer un ventilateur de plafond

Dans le cadre d’un ménage quotidien, on utilisera depuis le sol, l’aspirateur muni de la brosse ronde de dépoussiérage pour aspirer la poussière par-dessous.

Si le ventilateur est simple, qu’importe le nombre de pales, on le dépoussièrera par le dessus une fois tous les quinze jours seulement pendant la période d’utilisation. Par contre, si on ne l’utilise que rarement, il faudra le nettoyer plus souvent, comme un meuble, pour que les courants d’air n’envoient pas de la poussière ou du pollen dans la pièce. Même s’il on n’est pas allergiques, on peut ressentir des difficultés respiratoires si l’on inspire trop de particules fines.

Un ventilateur de plafond doté d’une lampe, attire plus de vermine et d’araignées. Les papillons, les mites, les mouches, les moustiques, chacun a la bonne idée de venir se poser au-dessus du ventilateur. Le moustique vient ici pour que son odorat ne soit pas altéré par le ventilateur, mais aussi parce qu’il aime la lumière et la chaleur qu’elle émet. Les araignées sont tranquilles et à l’abri de l’homme, quant aux autres insectes et lépidoptères, ils sont attirés par la lumière qui les hypnotise. Chaque bestiole laisse ses excréments, certains collent, d’autres volent, il faut les éliminer.

Avec ou sans lumière, le ventilateur de plafond s’apprête à se refaire une petite beauté. On sort l’escabeau, on teste sa stabilité. On ne fait jamais de ménage, de peinture, de bricolage en hauteur, seul. Il faut impérativement être au moins 2.

L’une des personnes monte sur l’escabeau, une autre passe le nécessaire à nettoyer : plumeau, éponge imbibée ou rincée, papier, chiffon… Les produits nécessaires au nettoyage dépendent de la nature des pales. Certaines sont en plastique d’autre en bois avec ou sans partie ajourée. Plus elles sont simples, plus elles sont faciles à nettoyer. Pour celles en plastique, une simple éponge avec du produit multi-usage suffit. Pour celles en bois, un chiffon sec spécial poussière pour meuble en bois ou un plumeau Swiffer, Plizz est idéal, il emprisonne la poussière et l’empêche de voler. On peut utiliser un produit pour nourrir le bois en même temps.

Pour éviter que la poussière ne s’agglutine au-dessus des pales du ventilateur plafonnier, on peut poser sur celles-ci du fil antistatique ou y accrocher du tissu, par exemple, issu de blouses de salle blanche.



Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes