Vous êtes ici : Les-masure.fr » Bricolage » Fiches pratiques » Comment installer soi-même une fenêtre en PVC ?

Comment installer soi-même une fenêtre en PVC ?

Si pour les personnes qui n’ont jamais réalisé cette tâche, poser une fenêtre en PVC peut sembler de prime abord compliqué, cela se révèle en réalité assez simple, si l’on prend son temps et qu’on respecte les quatre ou cinq étapes importantes. Ainsi, que ce soit dans une maison en construction ou dans le cadre d’une rénovation, une heure suffira pour installer une fenêtre. Suivez le guide…

installer une fenêtre

Pourquoi choisir une fenêtre en PVC ?

De nos jours, s’ils existent de nombreux types de fenêtre, en aluminium ou en bois par exemple, le PVC habille près des deux tiers des fenêtres vendues. En effet, les fenêtres en PVC ont beaucoup d’avantages. D’une part, leur prix assez accessible. Des fenêtres sont proposées pour moins d’une centaine d’euros dans les dimensions les plus courantes. En outre, le PVC est très efficace au niveau de l’isolation thermique mais aussi sonore, utile donc pour des habitations situées dans l’espace urbain. En cas d’installation dans le cadre d’une rénovation, il faut savoir qu’une fenêtre en PVC peut se poser en conservant le cadre en bois de la fenêtre d’origine, ce qui facilite grandement le temps des travaux mais aussi le coût de ceux-ci.

Alors c’est certain, le PVC n’aura pas le charme du bois. Mais attention aux aprioris : en effet, les constructeurs font preuve de beaucoup d’imagination pour proposer des modèles de très grandes qualité, qui se fondent très bien dans son intérieur. Enfin, dernier avantage du PVC pour les fenêtres avec les différents modèles qui existent, allant d’un style classique à l’oscillo-battant, très utilisé dans les pièces de vie, ou encore des modèles de fenêtres à la française, avec une parclose plus saillante.

Les étapes de l’installation d’une fenêtre en PVC

Bien commander sa fenêtre

La pose réussie d’une fenêtre commence bien avant son achat. En effet, choisir la bonne fenêtre est primordial pour éviter tout désagrément. Cela commence donc par prendre des dimensions correctes. En effet, quelques millimètres d’écarts peuvent réellement compliquer la tâche. En cas de fenêtre achetée légèrement trop grande, il faudra peut être retravailler son contours, notamment lors d’une rénovation. Mais en cas de fenêtre trop petite, c’est son efficacité future qui pourra être remis en question, avec la possibilité de laisser passer de l’air, et donc du froid dans l’habitation. D’ailleurs pour choisir la bonne fenêtre nous vous recommandons vivement le site fenetre24.com qui dispose d’un configurateur de fenêtres très simple d’utilisation et très pratique. Grâce à cet outil en ligne, vous disposerez de toutes les informations nécessaires pour prendre ne compte tous les éléments indispensables au choix d’une fenêtre de qualité.

Par la suite, une fois la fenêtre en sa possession, il faut veiller à posséder le matériel adéquat. Il n’y aura rien à avoir qu’un bricoleur, même occasionnel, ne possède déjà : un niveau à bulle, le plus grand possible, un mètre et un marqueur. Une perceuse, voire un perforateur à béton, sera aussi utile, comme des outils classiques de visserie (tournevis, chevilles à béton). Enfin, pour davantage de facilité, et notamment si les travaux sont réalisés en solitaire, des serre-joints sont pratiques pour ne pas avoir à recalculer sans arrêt le bon positionnement de la fenêtre et travailler les mains libres.

Déposer l’ancienne fenêtre et préparer l’étanchéité

Si dans du neuf, le cadre de fenêtre est déjà prêt à recevoir la nouvelle menuiserie, dans un remplacement, la première étape consiste à déposer l’ancienne fenêtre. Il est nécessaire de bien réparer tous les défauts du mur ou du cadre de l’ancienne fenêtre si celui-ci est conservé.

Par la suite, le joint d’étanchéité, vendu avec la fenêtre, est à poser sur le contour du mur, à l’endroit même où viendra se poser la fenêtre. Ce travail assez simple ne demande qu’un cutter afin de préparer les bandes à coller. Ce jeu d’enfant ne demandera pas plus d’un petit quart d’heure.

Prévoir l’installation exacte du dormant

Une fenêtre en PVC est composée de deux parties : d’une part le dormant, c’est à dire le cadre de la fenêtre, et de l’autre la fenêtre propre, avec sa vitre. Pour plus de facilité, il est intéressant dans un premier temps de démonter la fenêtre et de n’utiliser que le dormant. Ainsi, cela sera moins lourd à manier.

Après avoir vérifié que le mur est bien droit de chaque côté, le dormant est installé afin de vérifier sa disposition finale. Avec un marqueur, il faut déterminer les endroits, à la fois sur le dormant, mais aussi sur le mur, où viendront se fixer les pattes de fixation. Pour les petites fenêtres, deux pattes de chaque côté du dormant suffiront, une à 15 cm du haut et une deuxième à 15 cm du bas de la fenêtre. Pour les fenêtres plus grandes, une à deux pattes supplémentaires par côté sont recommandées pour éviter toute pression trop importante sur le mur.

Poser les pattes de fixation sur le dormant

Lorsque les marques de fixation ont été réalisées, les pattes de fixation peuvent être installées sur le dormant. Pour cela, il est utile, et bien plus pratique, d’enlever le cadre du mur, et de l’installer par exemple sur une table.

Les pattes de fixation, en métal, peuvent être droites si la fenêtre est encastrée dans un mur. Elles seront toutefois en angle droit lorsque la fenêtre est posée directement contre le mur intérieur en béton, lors de la première phase de construction d’une maison. Enfin, il faut savoir que certains dormants sont vissés dans l’épaisseur du mur, sans utiliser de pattes de fixation. Les différentes étapes restent cependant les mêmes.

Fixer les dormants aux murs

Une fois les pattes fixées sur les dormants, il ne reste plus qu’à reposer le cadre sur le mur afin de trouer celui-ci, d’installer les chevilles et, finalement de fixer le cadre de la fenêtre. Cette étape demande de prendre son temps, surtout pour vérifier que l’encadrement est bien droit et à niveau. Après cette étape, le dormant est définitivement posé.

Placer la fenêtre sur le dormant

Pour finir, la fenêtre peut enfin être posée sur le dormant, en respectant les méthodes indiquées par le fabriquant. Bien souvent, la poignée est vendue détachée de la fenêtre. Une ou deux vis, comprises dans le pack d’installation, la maintiennent.

Le tour est joué ! En une heure, une nouvelle fenêtre est installée, sans dépenser d’argent pour faire intervenir un professionnel.




Comment installer soi-même une fenêtre en PVC ?
Evaluez cet article

Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes