Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Mesures d’urgence en cas d’inondation

Les inondations et les coulées de boue provoquent des dommages considérables détruisant tout sur leur passage : les véhicules, les logements, les biens mobiliers, etc. Face à l’ampleur des dégâts, les victimes sont souvent traumatisées et abasourdies en pensant à l’ensemble des coûts liés à la réparation et à la rénovation des biens endommagés. De ce fait, les contrats d’assurance habitation prévoient une garantie inondation  protégeant les assurés face à ce risque naturel. Les assureurs accompagnent les victimes et prennent en charge les indemnisations ainsi que les frais de pompage et de nettoyage des débris.

urgence-inondation-habitation

Il est donc impératif que les assurés mettent en place des mesures d’urgence pour limiter les dégâts lorsqu’ils sont confrontés aux inondations. Il est utile de savoir quoi faire avant, pendant et après le sinistre. En effet, certaines régions françaises sont plus particulièrement victimes d’inondations en fonction de leurs situations géographiques.

Les occupants de logements situés dans ces zones sont avertis des risques potentiels pour qu’ils puissent mettre en place certains dispositifs de protection et de prévention.

Inondation : les mesures préventives

Certaines régions potentiellement victimes de crues et d’inondations informent leurs habitants des risques et leurs proposent des conseils et des dispositifs permettant de réduire l’impact des dégâts liés à une inondation.

Il est important que les habitants isolent parfaitement les fenêtres et les portes du rez de chaussée et du sous-sol de leur logement. Ils doivent également s’assurer que les dispositifs de rejets pluviaux ne soient pas bloqués et bien entretenus. Les collectivités proposent aux occupants d’installer s’ils le souhaitent, des pompes et d’autres équipements facilitant l’évacuation de l’eau.

Pour terminer, il est fortement recommandé aux habitants de conserver tous leurs objets de valeur ainsi que leurs documents importants à l’abri et dans les étages supérieurs de logement.

Les gestes d’urgence pendant une inondation

Lorsqu’une inondation est prévue et imminente, les habitants doivent se tenir informés de l’avancée du sinistre via la radio ou la télévision. Une demande d’urgence pour être adressée via les autorités publiques afin que les habitants quittent au plus vite leur logement. Avant cela, les assurés doivent mettre en place plusieurs actions de prévention :

  • Couper l’arrivée de gaz, l’électricité et fermer tous les appareils de chauffage.
  • Surélever dans la mesure du possible l’ensemble des biens mobiliers et des appareils électriques.
  • Placer les véhicules et les objets de valeur en sécurité.
  • Penser à faire le nécessaire pour les animaux.
  • Fermer l’ensemble des entrées et ouvertures de l’habitation.

Réintégrer son logement après une inondation

Une fois le sinistre passé, les habitants qui ont quitté leur logement peuvent le réintégrer seulement avec l’accord des autorités sous l’autorisation des services sanitaires.

Voici quelques conseils pour réintégrer l’habitation dans les meilleures conditions :

  • Si les assurés n’ont pas eu le temps de couper l’électricité et de débrancher l’ensemble des équipements électriques, il est fortement recommandé de faire appel à un électricien avant de pénétrer dans l’habitation. Lors d’une inondation, les risques de chocs électriques sont importants.
  • Il faut réintégrer son logement avec précaution : les eaux présentes dans l’habitation peuvent être mélangées avec des eaux usées ou des produits chimiques. Les occupants doivent alors s’équiper pour éviter toute contamination.
  • Nettoyer le logement : les sinistrés doivent rapidement aérer la maison, évacuer l’eau et nettoyer le plus rapidement possible pour éviter les risques de moisissure et de forte humidité pouvant rendre le bien inhabitable.
  • Protéger ses biens : après avoir évacué l’eau et nettoyé, les victimes ne doivent rien jeter et sauver tout ce qui peut l’être. Même si certains biens sont détruits et endommagés, ils doivent être conservés comme preuves. Il faut également rassembler tout document pouvant justifier la valeur des biens endommagés. Prendre des photos et des vidéos serait également judicieux dans ce cas de sinistre.
  • Établir un document détaillé recensant l’ensemble des pertes.

La dernière étape consiste à contacter rapidement son assureur pour entreprendre les démarches d’indemnisation. La victime dispose de 5 jours après le sinistre pour le déclarer et 10 jours après la déclaration au Journal Officiel de la part des autorité publiques. Selon l’intensité du sinistre et les dégâts encourus, un expert pourra se déplacer pour examiner et fixer les montants de l’indemnisation.