Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Inondation : déclaration du sinistre

Les inondations sont des catastrophes naturelles dévastatrices. Une fois les mesures d’urgence mises en place afin de limiter les dommages et d’aggraver la situation, les victimes n’ont plus qu’à attendre impuissantes, que le volume d’eau se dissipe. Protégés et couverts via la garantie catastrophe naturelle présente dans leur contrat d’assurance habitation, les assurés doivent tout de même respecter un ensemble de procédures pour réaliser la déclaration du sinistre auprès de leur assurance.

declaration-sinistre

Avant de déclarer le sinistre

Avant de contacter rapidement les compagnies d’assurance, les victimes d’inondation face à l’arrivée du sinistre doivent mettre en place plusieurs mesures d’urgence indispensables dans le but de limiter les dégâts. Il est très important de mettre en sécurité tous les documents importants et dans la mesure du possible prendre quelques photos ou vidéos au moment de sinistre. Ces clichés serviront de preuve lors de la déclaration du sinistre.

Par la suite, les assurés doivent attendre la déclaration de catastrophe naturelle décrétée par les pouvoirs publics et publiée au Journal Officiel. Cette déclaration officielle est indispensable car elle permettra aux habitants disposant d’un contrat d’assurances habitations de recevoir des indemnités pour les inondations dont ils ont été victimes.

Déclarer les inondations auprès de son assurance

C’est au moment de la publication de la déclaration de catastrophe naturelle au Journal Officiel et dans un délai de dix jours que les victimes doivent contacter leur assurance pour déclarer le sinistre. Toutefois, au moment des dégâts, ces derniers peuvent contacter directement par téléphone leur compagnie d’assurance pour les prévenir afin que les démarches de déclaration soient plus rapides. De façon générale, la déclaration d’une inondation s’établit par courrier avec accusé de réception.

Pour rappel, toutes les personnes ayant contracter une assurance habitation bénéficient de la prise en charge automatique de la part de leur assurance. Les dommages matériels liés aux inondations et aux coulées de boue ainsi que les frais associés au pompage, au nettoyage et à la désinfection sont garantis.

Afin que la procédure de déclaration se déroule rapidement, le courrier communicant la déclaration du sinistre lié aux inondations devra être accompagné :

  • d’un descriptif de l’ensemble des dommages subis en indiquant leur nature. Ce descriptif permettra à l’assurance de classer le sinistre en tant que catastrophe naturelle ou en tant qu’événement climatique.
  • d’un descriptif précis de tous les objets et biens détruits ou endommagés. Ce document devra comporter les justificatifs de valeurs des biens sinistrés ainsi que des photos ou vidéos si possible.

Il est important d’agir dans les délais, une fois passé, l’assureur sera dans son droit de refuser toute prise en charge. La venue d’un expert est probable selon l’intensité des dégâts, de ce fait, il est judicieux, toujours dans la mesure du possible, de conserver le plus de preuves des inondations et de ne rien jeter. Tout élément servant de preuve à l’évaluation des indemnités versées plus tard doit être conservé.

De plus, en cas de fortes inondations, une fois la décrue terminée, qui peut durer plusieurs jours, les victimes peuvent encore découvrir des dégâts supplémentaires. Dans ce cas de figure, il faut contacter au plus vite son assureur pour l’informer afin qu’il modifie votre déclaration.