Vous êtes ici : Les-masure.fr » Bricolage » Fiches pratiques » Quelle ponceuse choisir pour refaire un parquet ancien ?

Quelle ponceuse choisir pour refaire un parquet ancien ?

Le bois est de plus en plus choisi pour les sols, car il est robuste, performant et c’est un parfait isolant. Les logements qui possèdent un parquet ancien ont donc tout intérêt à le rénover. La tâche peut s’avérer complexe puisqu’il faut impérativement poncer ce revêtement. Vous supprimez toutes les aspérités, la couche de protection abîmée… Vous lui redonnez ainsi une seconde vie et nous avons décidé de vous accompagner dans cette démarche.

poncer un parquet ancien

Pourquoi bien choisir sa ponceuse pour ce genre de travaux ?

La qualité de votre ponceuse conditionne la réussite de ce projet, vous devez sélectionner la meilleure référence. Les débutants ont le réflexe de prendre celle à main avec des bandes classiques.

Ces dernières s’usent très rapidement, ce n’est pas la solution la plus réjouissante surtout si vous avez une surface conséquente à poncer. Vous perdez donc du temps et surtout de l’argent. Vous devez aussi vous pencher constamment, ce qui entraîne des douleurs considérables au niveau des bras et du dos.

Si le choix n’est pas optimisé, vous pouvez abîmer davantage votre parquet ancien. S’il est griffé ou si vous poncez trop lourdement certaines zones, vous constaterez une nette différence lors des dernières étapes. Le rendu sera alors disgracieux et vous ne pourrez pas gommer vos erreurs. Le choix de la ponceuse est donc primordial que ce soit pour le résultat final ou vos finances.

Quelques recommandations pour des ponceuses adaptées à ce type de travaux

Les ponceuses à parquet sont les modèles privilégiés, car vous n’êtes pas contraint de vous mettre à genoux. Cet appareil possède un manche et un sac pour récupérer toute la poussière.

Vous avez pratiquement l’impression de passer un aspirateur, c’est donc facile et très pratique. Vous gagnez aussi du temps puisque la surface est plus conséquente, en quelques heures, vous poncez l’ensemble de votre parquet ancien avec uniformité sans l’abîmer. Plusieurs caractéristiques sont généralement recommandées :

  • Le poids est entre 40 et 85 kg selon les modèles.
  • La puissance du moteur doit être supérieure à 2500 Watts.
  • Le minimum pour la largeur de ponçage est de 20 cm.
  • La vitesse conseillée est de 200 mètres par minute.

Cette ponceuse à tambour est pratique pour l’ensemble du revêtement, mais elle aura des difficultés pour supprimer la première couche le long des plinthes. La bordureuse est donc un appareil indispensable pour que le résultat soit à la hauteur de vos espérances.

Cette ponceuse orbitale possède une taille suffisante, elle est aussi accompagnée par un sac pour récolter la poussière. Avec une puissance supérieure à 1500 Watts, vous ne rencontrerez aucune difficulté et elle est plus légère que la ponceuse à tambour puisque son poids ne dépasse pas 20 kg.

Si vous souhaitez des finitions parfaites, vous pourrez repasser dans les coins avec une ponceuse à bandes traditionnelle.

Quelques conseils pour le ponçage du parquet ancien et les étapes pour le protéger

Pour piloter cet engin, vous êtes debout, ce qui facilite vos déplacements, mais plusieurs étapes sont à respecter :

  • Plusieurs passages sont nécessaires en changeant le grain du papier.
  • Après un premier passage dans le sens de la longueur, effectuez un autre à 90 degrés.
  • Pour une finition parfaite, réalisez un dernier passage avec un grain relativement faible.
  • Terminez ensuite dans le sens de la lumière de la pièce en vous dirigeant vers les fenêtres.

Lorsque la bordureuse a supprimé les derniers résidus, votre parquet ancien est à nu. Vous devez le protéger pour le conserver encore quelques décennies. Protégez les plinthes avec du plastique ou du scotch destiné aux peintres. Vous devez désormais nettoyer votre sol avec un simple chiffon humide notamment pour supprimer toute la poussière. Deux possibilités sont ensuite envisageables :

  • Vous pouvez vitrifier votre paquet ancien pour lui donner un effet brillant qui le protégera efficacement.
  • Le parquet peut aussi être teinté avec le ton de votre choix, mais l’entretien est plus complexe.

L’application est toutefois la même, car il faut appliquer avec un pinceau le produit en commençant par les bordures. Lorsque cette étape est faite, la suite est assez simple, vitrifier ou teinter un parquet consiste à peindre un mur :

  • Avec un rouleau spécifique, recouvrez l’ensemble du sol avec le produit.
  • Privilégiez les couches croisées pour éviter les taches disgracieuses.
  • La dernière couche doit être réalisée dans le sens des veines du bois.

Pour que le rendu soit à la hauteur de vos attentes, deux couches sont recommandées, mais respectez les temps de pause conseillés par le fabricant. Il faut généralement patienter pendant trois heures. Vous pouvez aussi poncer légèrement la surface avec un grain 120 afin de supprimer les petites bulles avant de passer la dernière couche.




Quelle ponceuse choisir pour refaire un parquet ancien ?
Evaluez cet article

Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes