Vous êtes ici : Les-masure.fr » Devis travaux » Devis électricité : le guide pour des travaux réussis

Devis électricité : le guide pour des travaux réussis

Sauf si l’on a une connaissance approfondie en la matière, les travaux d’électricité demandent l’apport d’un électricien professionnel, capable de réaliser la prestation souhaitée en certifiant le respect des normes, assez drastiques en la matière, et la mise en sécurité des personnes et des biens. En effet, chaque année, en France, 4 000 électrisations graves sont recensées et plus de 80 000 incendies se déclenchent suite à un problème électrique, soir un tiers des incendies.

Pourtant, si la plupart des foyers sont conscients de l’importance de faire appel à une entreprise ou un artisan spécialisé en électricité générale pour réaliser des travaux plus ou moins importants, encore faut-il trouver le bon professionnel et au bon prix. Le devis va donc être au cœur du choix de l’artisan.

devis électricité

Les différents types de prestations d’un électricien

Un électricien va principalement intervenir pour deux types de prestations : d’une part, la création du réseau électrique dans une maison ou un appartement neuf ou la rénovation complète du réseau électrique. De l’autre, il va être l’interlocuteur pour faire l’installation d’une prise, éventuellement d’un luminaire ou d’interrupteurs, ou encore pour changer un fusible ou une alarme. Bref, pour tous les petits travaux d’amélioration de l’habitat, éventuellement de mise en sécurité, ou de dépannage. Pour ces deux catégories de prestations, la société contactée ne sera sans doute pas la même, puisque chaque professionnel à bien souvent sa spécificité.

L’installation du système électrique dans une maison neuve ou la rénovation d’une installation demande un travail conséquent. Mais celui-ci ne se limite pas à la pose des câbles, des prises ou du tableau électrique. Le réel travail de l’électricien est de concevoir, avec le client, le fonctionnement électrique de la maison. Cette phase de diagnostic et de conseil demande de percevoir les souhaits du client, mais également de l’aider à connaître les possibilités existantes. Depuis quelques années, tout est devenu électrique dans une habitation : volets roulants, portail, système d’alarme, domotique, chauffage… Or, la fondation d’une maison ou sa rénovation est le moment idéal pour penser à tout, et même pour prévoir la mise en place ultérieure d’un nouvel élément électrique. Il serait par exemple dommage de réaliser toute l’installation électrique sans prévoir la mise en place d’un portail électrique, même si celui-ci n’est effectivement posé que dans quelques mois voire quelques années. Difficile pour le client de penser à tout. Le conseil de l’électricité est donc précieux.

Dans le cas d’une rénovation, la phase d’étude est extrêmement importante, parce qu’elle doit prendre en compte le fonctionnement actuel du réseau électrique de l’habitation, lister ce qui est aux normes et ce qui doit être changé, et prendre en compte les demandes des clients aux regards des contraintes formelles existantes sur place. Actuellement, la norme NF C 15-100 s’impose aux installations anciennes à partir du moment où la suspension de la tension électrique est demandée auprès du fournisseur d’électricité avant la réalisation d’une prestation de rénovation. Le professionnel électricien sera le garant du respect de cette norme. Son travail sera vérifié par un organisme spécifique, le Comité national pour la sécurité des usagers et de l’électricité (Consuel), qui remet une attestation demandée par le distributeur d’électricité avant la remise sous tension de l’habitation. Ainsi, ce n’est qu’après ces importantes phases d’étude et de conception que la réalisation peut commencer, c’est à dire les travaux à proprement parlé.

Évidemment, à côté de ce travail de gros œuvre, l’électricien est l’interlocuteur du quotidien pour les interventions de moindre importance : installer de nouvelles prises, changer un radiateur électrique, un luminaire, une sonnette ou une alarme. Cela comprend aussi des interventions importantes pour l’usager, même si elle relèvent du quotidien du professionnel, comme changer un tableau électrique, un compteur, un disjoncteur ou un système de ventilation. Que l’intervention se fasse sur le souhait du client ou à la suite d’une panne, choisir le bon électricien sera nécessaire. Le professionnel devra être à l’écoute du problème rencontré ou de l’amélioration souhaitée, être de bons conseils, et intervenir rapidement sans grever le budget du foyer. Bref, même pour des interventions plutôt classiques, choisir le bon professionnel est important.

Il est à noter que certaines sociétés proposent des audits du dispositif électrique de l’habitation. Au moment de la vente d’un bien immobilier, cet audit est obligatoirement transmis aux éventuels futurs acquéreurs si l’installation électrique a plus de 15 ans. Lorsque l’on est propriétaire de son logement depuis longtemps, il n’est pas inutile de demander un audit, soit auprès d’une société spécialisée, soit de son électricien habituel, pour relever les possibles anomalies et les manquements aux normes actuelles.

Ainsi, dans tous les cas, le rôle de conseil de l’électricien est aussi important que son travail manuel.

Le tarif horaire d’un électricien en 2018

Comme pour tous travaux, le coût d’une intervention d’un électricien va dépendre de plusieurs facteurs : ainsi, entrent en compte le type de travaux à réaliser, la région dans lequel l’intervention a lieu ainsi, éventuellement, le nombre de professionnels qui interviennent. Par exemple, les prix sont plus chers dans les grosses agglomérations, et notamment en région parisienne, avec un surcoût de 30 à 50 %. De plus, dans le cas de rénovations lourdes, certaines entreprises proposent la venue de plusieurs professionnels en même temps sur le chantier. Si cela peut faire accélérer les travaux, c’est souvent plus cher au final, car le nombre d’heures de présence n’est pas forcément divisé par le nombre d’intervenants.

Un devis d’électricien comprend en règle générale quatre types de frais : le tarif horaire, qui prend en compte la main d’œuvre du professionnel, le coût du déplacement, le coût de toutes les fournitures nécessaires au chantier (câbles, prises, disjoncteur…) et enfin, le montant de la TVA.

En 2018, le prix horaire d’un artisan électricien diplômé varie entre 35 et 50 € HT. Par contre, en cas d’intervention durant le soir ou le week-end, le prix horaire grimpe en flèche, aux alentours de 80 € de l’heure. Certains professionnels préfèrent appliquer une tarification au forfait pour les interventions classiques. Il convient alors de se faire un ordre d’idée sur le temps de travail nécessaire afin de voir si la tarification horaire n’est pas plus économique. Ainsi, les coûts habituels sont de :

  • entre 700 et 1 000 € pour la pose d’un tableau électrique,
  • 250 € pour le changement de compteur,
  • 200 € pour l’installation d’un luminaire,
  • 90 € pour l’installation ou le déplacement d’une prise électrique,
  • 70 € pour l’installation d’une prise téléphonique ou de télévision,
  • 300 € pour le remplacement d’un radiateur électrique,
  • 100 à 150 € pour un diagnostic de l’installation.

A ce tarif horaire s’ajoute le coût du déplacement, plutôt abordable, puisqu’il sera la majorité des cas situé entre 20 et 40 €.

Les fournitures peuvent assez vite faire grimper la note finale, surtout dans le cas d’une rénovation. Il faut savoir que l’artisan récupère une marge sur tous les produits vendus par rapport au prix fournisseur. Cela prend en compte son travail de prise de commande, ses frais de stockage des fournitures et les besoins de trésorerie. De fait, la marge prise est d’environ 30 à 40 %. Cela explique pourquoi le coût facturé est souvent plus important que le coût de ces mêmes fournitures dans un magasin traditionnel de bricolage.

Enfin, la TVA s’applique sur tous les postes de dépenses. Elle est de 20 % pour les logements de moins de 2 ans et baisse à 10 % lorsque les travaux de rénovation ont lieu dans un logement de plus de 2 ans.

Dans le cas d’une rénovation complète de l’installation électrique, il est possible d’estimer globalement le budget nécessaire en multipliant la surface de l’habitation par 90 €. Ainsi, la rénovation d’un logement de 100 m² reviendra à environ 9 000 €. Ce prix est susceptible de s’accroitre fortement selon les souhaits supplémentaires des clients.

Pourquoi faire établir un devis électricité ?

Le devis est l’élément central de la relation entre un professionnel et son client. Ce document est régi par différents textes réglementaires, dont la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, qui le rend obligatoire dans le secteur des services, dont font partie les professionnels du bâtiment.

Au-delà de son caractère obligatoire, faire établir un devis est nécessaire, et ce, à plusieurs titres :

  • d’une part, il faut savoir que les artisans et entreprises d’électricité ont, comme pour tous les autres corps de métiers du bâtiment, une totale liberté pour fixer leurs prix. De fait, le devis est le seul moyen pour savoir combien sera facturée une prestation, sachant que d’un professionnel à l’autre, voire même d’un client à l’autre, l’entreprise a tout loisir de pratiquer une tarification différente.
  • d’autre part, le devis est l’outil simple de mise en concurrence des professionnels. C’est grâce à lui que l’on va pouvoir comparer la prestation proposée par les artisans, mais aussi la qualité des matériaux utilisés. Il est donc conseillé de demander au moins trois devis pour une seule prestation, en faisant bien comprendre à chaque intervenant qu’il est mis en concurrence avec d’autres entreprises. Au final, il n’est pas rare d’économiser près de 20 % sur une prestation.
  • enfin, le devis est une garantie contractuelle entre le client et le professionnel. Signer un devis avant l’exécution des travaux permet de se protéger en cas de non-respect par l’électricien de ses obligations ou de résilier le devis si la prestation n’est pas effectuée dans les temps. Le devis est donc le contrat qui régit la relation entre le client et le professionnel, et qui engagent les deux parties.

Les informations obligatoires sur le devis électricité

Dans le secteur des travaux, le devis est obligatoire dès lors que la prestation dépasse le montant de 150 € TTC. Si le montant prévisionnel est inférieur à cette somme, le client peut tout de même demander, s’il le souhaite, un devis. Ce dernier doit être fourni avant le début des travaux. D’ailleurs, le client validera le document grâce aux mentions manuscrites « Bon pour accord » et « Devis signé avant l’exécution des travaux, qui complètent la signature.

Un devis électricité ne peut pas comporter seulement le tarif global de la prestation. En effet, toute une série d’informations apparaissent obligatoirement, à commencer par le nom et l’adresse du professionnel, mais aussi du client. Le document contient le prix de la main d’œuvre, soit au forfait soit au prix horaire. Dans ce dernier cas, l’artisan indique le nombre d’heures nécessaires à la réalisation du chantier. En outre, chaque prestation est indiquée de façon précise, avec, pour les matériaux, leur référence complète (marque, nombre, taille, prix unitaire…). Pour finir, au niveau des coûts, les frais de déplacement apparaissent, comme le total global et toutes taxes comprises des travaux.

Enfin, le devis indique plusieurs dates, à commencer par celle d’édition du document. Viennent s’ajouter la date de validité du devis, mais également la date limite de commencement du chantier. C’est seulement lorsque cette dernière est dépassée depuis sept jours sans que les travaux n’aient commencé que le devis pourra être résilié par le client.

A noter que le devis sera éventuellement payant, afin de couvrir les coûts de déplacement et d’établissement par le professionnel. Cela est légal seulement si le client est informé en amont. La somme est habituellement soustraite du prix de la prestation par la suite.

Comment faire un devis travaux électricité ?

Avant de lancer des travaux d’électricité, il est important de contacter divers artisans ou entreprises pour demander des devis. Si le choix du bon professionnel sera déterminé principalement suivant le tarif annoncé, il est nécessaire de prendre également en compte le rapport qualité-prix de la prestation ainsi que la qualité de la relation avec le professionnel. Mieux vaut souvent payer un peu plus cher, mais avoir une meilleure assurance sur la réactivité de l’artisan, sa disponibilité et sa capacité à écouter, expliquer et définir les solutions répondant aux besoins exprimés.

Pour les chantiers de moyenne ou de grande importance, il est possible de dénicher un excellent professionnel par le biais des différentes plateformes de mises en relations présentes sur le net. En indiquant le type de prestation désiré, le budget alloué ainsi que les souhaits au niveau de la date de réalisation des travaux, on obtient dans un premier temps un devis approximatif. En laissant ses coordonnées, on est ensuite contacté par des professionnels intéressés par le chantier. Libre après d’accueillir ces derniers pour réaliser des devis définitifs, et ainsi de lancer les travaux rapidement. Passer par ces plateformes est une solution pratique, rapide et souvent économique de lancer ses travaux sans prise de tête.

Autres types de devis :




Evaluez cet article

Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes