Vous êtes ici : Les-masure.fr » Jardinage » Fleurs et plantes » Les vivaces » Pavot : plantation, culture et entretien

Pavot : plantation, culture et entretien

En plein soleil, en bordure d’allée, talus ou dans la rocaille, ce petit pavot aux fleurs très lumineuses colorées de jaune ou d’orange, dont le cœur se distingue par sa teinte plus prononcée, apporte au jardin une touche chaleureuse. Il est considéré plutôt comme une annuelle que comme une vivace pourtant il bénéficie de cette appellation en climat tempéré dont il a toutes les qualités requises. A la base du pied, son gracieux feuillage finement découpé, légèrement gris bleuté, s’étale délicatement sur près de 30 cm pour laisser apparaître d’abondantes fleurs aux 4 pétales qui s’assemblent en formant une coupe évasée et qui s’ouvrent en même temps que le soleil apparaît, tout comme les belles de jours.

Ses fleurs s’éveillent avec la lumière et la chaleur du soleil et se referment quand ces dernières déclinent. Les fleurs presque transparentes ont l’air fragiles mais le pavot de Californie résiste bien à la sécheresse et c’est le pavot le plus facile à cultiver. Il est idéal pour les jardiniers qui aiment profiter de leur jardin sans trop s’en occuper car il n’est pas exigeant, il pousse partout en terre pauvre, en plein soleil ou semi-ombragé et, pas besoin de l’arroser, il se suffit à lui-même. En outre, il est très résistant et a l’avantage de remplir efficacement les endroits secs où rien ne pousse.

Une fois en place, il n’aime pas être déplacé car ses racines sont d’une extrême fragilité et se cassent facilement. En jardinerie, on trouve à semer un mélange de graines de couleurs multicolores, unies ou panachées, qui donnent un bel effet dans un jardin naturel.

En fin de saison, lorsque les tiges des fleurs fanées ne sont pas coupées, de petites et fines gousses pointent leur nez et s’étirent jusqu’à environ 3cm. Celles-ci vont se remplir de graines qui, une fois mûres, s’échapperont des gousses pour se semer selon leur fantaisie ou au gré du vent, ce qui assurera une abondante floraison pour l’année suivante. Toutefois, il est possible d’obtenir une floraison de meilleure qualité en sélectionnant les graines les plus grosses et en contrôlant le semis car le pavot de Californie peut devenir envahissant.

pavot-plante-vivace

Pavot : la fiche d’identité

Appellation : Pavot, Pavot de Californie, Coquelicot orange, Eschscholtzia.

Famille : papaveraceae.

Hauteur : 15/40 cm.

Situation : ensoleillée dans une terre ordinaire voire pauvre bien drainée et désherbée.

Floraison : de juin à octobre.

Couleur: blanc, jaune, orange, rose, rouge mauve.

Plantation : sol pauvre caillouteux additionné de terreau et sable.

Espacement : 10/15cm. Profondeur : plant à ras du sol ou graines légèrement recouvertes de terre fine.

Entretien : supprimer les fleurs fanées pour favoriser l’apparition d’autres fleurs à moins de laisser germer les gousses au sommet des tiges pour récupérer les graines bien mûres à l’automne.

Arrosage : au soleil si grande sécheresse – ne supporte pas l’excès d’eau.

Culture  en pot : pour balcon ou terrasse, dans 1 vaste pot assez haut – là, il convient d’arroser de temps en temps.

Multiplication : par semis.

Semis : de mars à mai – selon les régions, après les gelées, en godets en arrosant bien pour que les graines germent et que les pousses se forment puis repiquer en pleine terre en mai – ou à l’automne, les plants seront plus vigoureux pour l’année suivante. Le mieux, laisser faire naturellement  : le pavot de Californie se ressèmera tout seul. Échelonner les semis, l’idéal en 3 fois pour avoir des floraisons permanentes.

Conseils : ne pas arroser, il redoute l’humidité.

Maladies : néant.

Parasites : néant.

Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes