Vous êtes ici : Les-masure.fr » Bricolage » Entretien et nettoyage de la maison » Désinfecter un matelas : 9 solutions

Désinfecter un matelas : 9 solutions

Désinfecter un matelas se fait régulièrement. Quelquefois on doit approfondir l’assainissement surtout en cas d’allergie, de maladie contagieuse ou encore d’infestation par de la vermine. Plusieurs solutions, plus ou moins naturelles, s’offrent à nous selon les situations rencontrées.

désinfecter un matelas

Un geste simple au quotidien

Le fait d’aérer la chambre en ouvrant la fenêtre le matin, assainit l’air et lutte contre la prolifération des acariens de la literie. Mais ça ne suffit pas, il faut aussi secouer les draps et les laisser un moment à l’air, sur le bord de la fenêtre avec les oreillers et laisser le matelas nu sur le lit. Les draps sèchent, prennent l’air frais ou le soleil, sachant que les deux sont désinfectants et luttent contre les acariens.

Lutter contre les acariens

L’allergie aux acariens est très difficile à vivre, car ces petites bestioles sont envahissantes et se multiplient très rapidement. La personne ne développe pas d’allergie aux acariens eux-mêmes mais à leurs déjections. Ils aiment l’humidité, le noir et se nourrissent de nos squames. Le lit, les draps sont leurs endroits préférés.

Pour éviter totalement les acariens dans la chambre, en cas de forte allergie, il faut complètement l’aseptiser. On commence par filtrer l’air depuis l’extérieur en modifiant le filtre de la climatisation ou avec un purificateur d’air à l’intérieur selon la gravité de l’allergie. La fenêtre n’est jamais ouverte, il n’y a plus de poussière et donc, les acariens ne peuvent trouver d’entrée autre qu’avec les hôtes. Les sols sont nettoyés à fond et désinfectés. Il reste le matelas qui lui est un véritable nid à acariens. On peut en racheter un neuf que l’on traitera plus facilement et rapidement, ou nettoyer le matelas déjà existant dans la chambre, surtout s’il est en bon état.

Après avoir aspiré toute la surface, les coins et les recoins du matelas avec un aspirateur au filtre haute performance HEPA (High Efficiency Particulate Air) ou cyclonique, on utilise le nettoyeur-vapeur. Ensuite, on peut pulvériser un anti-acarien comme le « Digrain » qui est aussi performant contre les punaises de lit. On peut ensuite recouvrir le matelas d’une housse anti-acariens. Les draps et pyjamas devront être lavés régulièrement à 60°C au moins et les peluches lavées ou passées régulièrement au congélateur dans un sac.

Éliminer les poux et les puces

Il est plus facile de se débarrasser des poux et des puces que des acariens et des punaises de lit. Dans un premier temps, on utilise un produit antipuce pour chats et chiens, le Frontline est très efficace grâce au Fipronil qu’il contient. On laisse agir avant d’aspirer, tout le matelas, ainsi que le bois du lit, les lattes, les plinthes et toute la chambre soigneusement.

Tous les œufs, lentes de poux et adultes meurent dans les deux heures. Les larves de puces se mettent à l’abri de la lumière, il faut donc soulever les cartons et autres boîtes, et déplacer les meubles. De cette façon, en quelques heures de nettoyage à fond, les poux et les puces auront été éradiqués. Les draps sont lavés à 60°C, les peluches secoués à l’air libre si elles ont été aspergées de produit, ou mises au congélateur dans un sac pendant 24 heures. Si les poux ont déserté la tête de l’hôte, la bataille est gagnée sinon, il va falloir recommencer l’opération tous les jours jusqu’à disparition complète.

Les punaises de lit, une catastrophe

On peut recevoir le matelas neuf déjà contaminé par les punaises de lit et ne s’en rendre compte que pendant la nuit où on l’utilise pour la première fois. Il est possible d’en ramener dans sa valise lorsque l’on revient de vacances, ou encore sur ses habits à cause des couvertures contaminées dans l’avion, ça arrive quelquefois.

Si le matelas est neuf, on peut demander à ce qu’il soit changé, mais sinon, si l’on ne veut pas jeter le matelas, il faut trouver une solution.

Les punaises de lit se reproduisent très rapidement et se cachent de la lumière du jour. On ne peut voir que leurs déjections dans les coins du matelas, la journée. C’est ce qui nous alerte sur le fait que l’on a bel et bien des punaises de lit et que l’on n’a pas été piqué par des moustiques ou des puces dont les piqûres sont caractéristiques. Seules les jambes sont attaquées jusqu’au bassin, les bras sont rarement piqués ou beaucoup moins selon l’invasion.

Pour une éradication complète, mieux vaut faire appel à un professionnel. Il pourra tuer 100% des punaises grâce à l’azote liquide puis à l’aspirateur nettoyeur pro qu’il passera dans toute la chambre du sol au plafond. On peut en profiter pour faire aseptiser la totalité des couchages de la maison. On ne paiera le déplacement qu’une fois et on sera sûr que les punaises ne se déplacent pas vers un autre lit ou canapé.

En cas de maladie contagieuse

Les maladies contagieuses apportent avec elles des virus dans la chambre, mais aussi dans le reste de la maison. Le matelas a pris des mauvaises odeurs à cause de la transpiration et on a hâte de s’en débarrasser. Il est bien rare que l’un des membres de la famille, s’il n’est pas immunisé ne soit pas contaminé lui aussi. Il y a une possibilité de tuer le virus dans l’air en aseptisant les matelas et autres canapés.

Les huiles essentielles ou les bâtons d’encens sont de très bons alliés. Une chambre de malade doit subir une fumigation. On fait bouillir une grande casserole d’eau et on y ajoute une dizaine de gouttes d’eucalyptus, 10 gouttes de thym, et 5 gouttes de lavande. On pose la casserole au centre de la pièce et on ferme portes et fenêtres. Lorsque l’eau a refroidi, on ouvre la fenêtre pour sécher le matelas qui est un peu humide. On peut traiter toute la maison de la même manière.

Occasionnellement ou régulièrement, on peut utiliser ce mélange, froid et en spray, pour traiter le matelas ou l’air de la chambre. Il faut penser à récupérer l’eau de la casserole et la mettre en bouteille.

Les bâtons d’encens brûlés dans la chambre, une fois par semaine, quand le matelas est nu apportent une désinfection en continu. Il faut choisir les bâtons les mieux adaptés à l’effet recherché. Attention, le bâton doit être utilisé hors présence humaine ou animale.

Rafraichir le matelas

Dans un récipient, mélanger de la terre de Sommières avec du talc aromatisé à la menthe. On peut faire préparer ce dernier en pharmacie, on l’utilise pour désodoriser les chaussures des sportifs ou des ados. On saupoudre le matelas avec le mélange de poudres, on frotte bien pour faire pénétrer au maximum. On laisse agir toute une journée ou toute une nuit, puis on aspire. Il faudra secouer et nettoyer fréquemment le filtre pendant cette opération, car le talc va rapidement le boucher. On peut refaire le lit immédiatement, le parfum qui s’en dégage est frais et réconfortant.

La lessive en poudre est efficace. Il faut bien choisir son parfum. On l’utilise de la même manière que précédemment. La différence est le toucher du matelas, il est beaucoup plus doux avec la terre de Sommières et le talc.

Le bicarbonate apporte aussi beaucoup de fraicheur au matelas et le désinfecte. Le temps d’action est beaucoup plus court, mais le parfum inexistant. On laisse agir une heure environ après avoir saupoudré l’ensemble du matelas, avant d’aspirer.

Si le soleil entre dans la chambre, il faut en profiter pour déshabiller le matelas et l’exposer à ses rayons au moins cinq heures. Le soleil tourne, il faut suivre sa courbe avec le lit ou poser le matelas debout à l’extérieur. Debout, pour que les animaux ou les enfants n’aillent pas s’y lover.



Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes