Vous êtes ici : Les-masure.fr » Bricolage » Entretien et nettoyage de la maison » Nettoyer un meuble en bois ciré : comment faire ?

Nettoyer un meuble en bois ciré : comment faire ?

Un meuble en bois ciré, ça a beaucoup d’allure et l’on aimerait en préserver la beauté. Le cirer une fois par semaine, pour le nourrir et entretenir sa brillance, est une erreur. Voici quelques conseils pour bien prendre soin des meubles et parquets cirés.

nettoyer un meuble en bois ciré

Dépoussiérer régulièrement

Le meuble ciré peut être épousseté au quotidien avec un chiffon doux et sec, un tissu microfibre ou spécial dépoussiérage de meubles en bois ciré. Il ne faut pas utiliser de produit dépoussiérant pour ne pas l’encrasser. Le plumeau est une bonne solution, ainsi que la bombe dépoussiérante pour les interstices et autres volutes difficiles à nettoyer. Cet aérosol est sec, il ne projette que de l’air sous pression.

L’aspirateur dispose généralement d’une brosse pour dépoussiérer les meubles. Elle possède de longs poils doux, on la fixe sur le manche à la place de la brosse pour les sols. Mais quelquefois, même avec cet accessoire, on n’arrive pas à tout épousseter, on peut inverser la fonction de l’aspirateur en le transformant en souffleur. On remplace alors la brosse par la buse fine et longue pour concentrer l’air pulsé. Plus l’aspirateur est puissant, plus le souffle sera performant. Évidemment, il est préférable de commencer l’époussetage par cette étape. Cette solution est plus écologique que la bombe aérosol qui elle, utilise du gaz.

L’essence de térébenthine

Une ou deux fois par mois, on a la possibilité de nettoyer les meubles avec un chiffon imbibé d’essence térébenthine. Il faut attendre que le produit sèche avant de passer un chiffon de laine. Il ne va pas nourrir le bois, mais le débarrasser des odeurs et aussi de la pellicule de fumée qui a pu se déposer, en cas de tabagisme ou d’excès d’aérosols, désodorisants et insecticides. Le CO2 que nous dégageons et l’air vicié, le chauffage, l’air brumeux, humide, chargé de pollen, peuvent aussi se déposer sur le meuble ciré et le ternir.

Cirer de temps en temps

Une à deux fois par an, on peut cirer le meuble. Cette action apporte la nourriture nécessaire au bois pour ne pas craquer. Ça lui évite de sécher. Refaire une beauté aux meubles cirés avant Noël, est une bonne idée. L’hiver est commencé, le chauffage assèche l’air et le bois commence à souffrir, il faut faire le plein d’hydratation à cette période.

Le meilleur produit est la cire d’abeille liquide. On imbibe un chiffon doux puis l’on passe avec des gestes circulaires sur l’ensemble du meuble. On laisse sécher une trentaine de minutes avant de masser le meuble dans le sens des veines du bois avec un chiffon doux, propre et sec qui récupérera l’excès de cire. Le meuble est terne mais la cire va commencer à faire son effet en entrant dans la profondeur du bois. Laisser sécher encore une bonne demi-heure avant de frotter énergiquement la surface du meuble avec un chiffon de laine propre. S’il y a plusieurs meubles à cirer, il est nécessaire de changer de chiffon.

Décapage

Si un meuble a été ciré sur de la poussière, il est possible qu’il soit encrassé. Il faut alors le nettoyer en profondeur. Pas besoin de décapant ou de laine d’acier liquide, le bois est ciré et non vernis. L’essence de térébenthine peut suffire. Contrairement au nettoyage occasionnel, on versera un peu produit sur le meuble pour laisser une fine pellicule agir quelques minutes avant de brosser dans le sens des veines du bois de façon répétitive mais sans trop appuyer à l’aide de laine d’acier. Avec un chiffon bien absorbant, on essuie consciencieusement le meuble avant de le cirer sans tarder.

Si le meuble est vraiment très sale, il est peut-être nécessaire de le lessiver. Dans ce cas, il faut utiliser une lessive à base de cristaux de soude, comme la lessive Saint-Marc. Une fois les ferrures enlevées, passer une éponge bien trempée sur la totalité du meuble, et toujours dans le sens des veines du bois. Rincer abondamment avant de laisser sécher. On peut alors cirer à nouveau le meuble, le vernir ou le peindre.

Des astuces supplémentaires

Des solutions, trucs et astuces, avec les moyens du bord, pour les petits accidents du quotidien. On pourra constater de l’importance d’avoir en permanence chez soi, de la terre de Sommières, de l’essence de térébenthine, de la fécule de pomme de terre et des chiffons.

  • Un verre renversé, quel que soit son contenu et en l’absence de terre de Sommières, saupoudrer de farine. Elle absorbera le liquide rapidement, on ramasse le tout, ni vu ni connu.
  • De la terre de Sommières sur un chiffon imbibé d’essence de térébenthine permet d’éliminer un bon nombre de taches : feutre, cirage, sang, gouache…
  • Frotter un bouchon de liège sur une trace d’eau. Elle devrait disparaitre, si ce n’est pas le cas, utiliser l’essence de térébenthine et de la terre de Sommières comme au-dessus.
  • La terre de Sommières encore, ou du talc, de la fécule de pomme de terre arrivera à absorber une tache de graisse. Saupoudrer la tache, poser un papier essuie-tout dessus et attendre qu’elle disparaisse.
  • La tache de vin peut disparaitre avec un chiffon imbibé d’alcool à brûler ou celle à 90° de la pharmacie.
  • On peut réparer un choc à l’aide d’un fer à repasser vapeur. Quand le bois a reçu un coup, les fibres se sont enfoncées, si on l’hydrate à cet endroit précis et que l’on chauffe, le bois reprend sa forme initiale. On peut utiliser un chiffon doux, une pattemouille ou du papier essuie-tout pour mouiller la partie enfoncée. Commencer avec une chaleur moyenne et augmenter la puissance du fer si l’effet escompté n’est pas encore atteint. S’il y a un bouton « pressing » sur le fer, c’est encore mieux. Laisser sécher puis cirer.
  • Le meuble est griffé. S’il est griffé superficiellement, l’essence de térébenthine suivie d’un coup de cire devrait suffire. S’il est rayé en profondeur, il va falloir poncer un peu. Avec un papier émeri à grains fins, on frotte légèrement dans le sens des veines. Ensuite on cire par-dessus sans attendre. Si ça ne suffit pas, que l’éraflure est encore apparente, on réitère l’opération et 2 solutions s’offrent à nous : Le cirage de la couleur du bois pour un trompe l’œil ou la pâte à bois + le cirage ou une peinture spéciale, puis on cire par-dessus. Il est possible de faire sa colle à bois en DIY, on aura alors la même couleur de bois, pour obtenir une réparation invisible.
  • Pour une brillance optimale du meuble une fois ciré, il est conseillé de passer un chiffon imbibé de vinaigre avant d’avoir recours à l’encaustique.
  • Entre deux cirages de meuble, on peut passer un chiffon doux trempé dans de la fécule de pomme de terre pour le faire briller. Frotter ensuite avec un chiffon de laine.
  • Récupérer des pelotes de laine pour faire briller les meubles et les parquets cirés. Elle doit contenir au moins 15% de laine pour être efficace. Les vieux pulls de laine tricotés font aussi l’affaire s’ils n’ont pas feutré.
  • On peut lire ici et là, que le fait de faire chauffer le chiffon de laine sur un radiateur pourrait permettre d’avoir une meilleure brillance du meuble ciré. Le simple frottement énergique de la laine sur le meuble fait déjà chauffer la fibre de laine. Mais pour les personnes à mobilité réduite, ce conseil peut leur faciliter la vie.




Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes