Vous êtes ici : Les-masure.fr » Bricolage » Fiches pratiques » Percer un trou dans un mur

Percer un trou dans un mur

L’art de percer un mur est à la portée de tous, à la seule condition de respecter quelques consignes. Voici donc quelques conseils pour vous aider à percer correctement un trou dans votre mur.

percer-trou-mur

Les différents types de murs courants

Avant de procéder à l’étape de perçage, il est nécessaire de prendre connaissance des propriétés de la zone de travail afin de choisir les outils nécessaires.

Dans le cas général, on peut distinguer deux types de murs : les murs pleins faits à partir de béton, de pierre, de brique, de parpaing plein, de bois, de plâtre plein, ou encore de béton cellulaire et les murs creux à base de carreaux à plâtre alvéolés, de plaques de plâtre, de parpaings creux, ou encore de briques creuses. Il faudra aussi faire la distinction entre un mur dur fait de béton par exemple et un mur tendre fabriqué avec un matériau comme le carreau de plâtre ou du béton cellulaire.

Le choix de la cheville

La cheville vous permettra d’accrocher un objet ou un meuble sur votre mur. Cet accessoire doit être choisi selon la charge qu’il doit supporter et selon le type de  mur. À titre indicatif, sachez qu’une charge est dite lourde lorsqu’elle dépasse les 50 kg en comptant le contenu de l’objet ou du meuble, elle est dite moyenne lorsqu’elle est comprise entre 20 à 50 kg et elle est qualifiée de légère lorsqu’elle ne dépasse pas 20 kg. Définir la charge à supporter vous permettra de déterminer le type et le diamètre de cheville à utiliser. Pour une charge lourde, le diamètre de la cheville sera supérieur à 10 mm, pour une charge moyenne, celui-ci sera compris entre 6 et 8 mm, et pour une charge légère le diamètre sera entre 4 et 5 mm.

Selon le type de murs, vous avez également à choisir la cheville adéquate.

Pour un mur plein et dur, vous aurez le choix entre une cheville ailette, en grille, en nylon ou encore par ancrage. Pour un mur plein et tendre, vous avez le choix entre une cheville à écartement, une cheville à visser ou autoforante, ou encore une cheville à clouer.

Pour les murs creux, choisir des chevilles métalliques ou en plastique qui s’écartent et se replient derrière l’épaisseur de la paroi pour offrir une plus grande résistance. Pour poser les chevilles de type Molly, il est préférable d’utiliser une pince adaptée bien que dans les cloisons tendres (plaque de plâtre par exemple) il soit possible de faire un trou avec un tournevis cruciforme de même diamètre que l’extrémité de la cheville, d’y enfoncer la cheville en forçant légèrement et de la fixer en vissant la vis.

Les charges lourdes (meubles de cuisine par exemple) ne peuvent être fixées que dans un matériau résistant et ne pas hésiter à choisir des chevilles métalliques à ailettes expansives (goujons d’ancrage, douilles taraudées…).

Les outils à prévoir

Quel que soit le type de murs que vous désirez percer, vous devrez utiliser une mèche en bon état et mettre un masque anti-poussière pour vous protéger.

Ajoutez à cela les quelques outils suivants :

  • une perceuse électroportative à percussion ou un marteau perforateur si vous travaillez sur un matériau très dur.
  • une soufflette ou un goupillon pour nettoyer l’intérieur du trou afin permettre l’intégration de la cheville.
  • des mèches et des forets adaptés au type du mur, au diamètre exigé et à la profondeur du perçage. Pour la pierre, le béton ou la brique, utiliser des mèches à plaques de carbure de tungstène : à 2 ou 4 plaques selon la dureté du matériau. À noter que pour les murs durs, le diamètre du trou doit être inférieur d’1 mm à celui  de la cheville tandis que pour les murs tendres le diamètre du trou doit être plus petit de l’ordre de 5 mm. Tout dépend de la qualité des matériaux, procéder progressivement.

Les techniques de perçage

Les techniques et les opérations de perçage varient selon la surface de travail. Voici donc quelques conseils du site perceuse-visseuse.info  pour vous aider à percer votre mur.

Dans le cas d’un mur dur et plein, vous aurez besoin d’utiliser un foret de qualité. Vous aurez donc à placer votre perceuse bien dans l’alignement du trou à faire et positionner votre main vers le haut de la poignée. Si vous n’êtes pas sûr de vous, utiliser un guide de perçage. Commencer à une vitesse de rotation basse puis monter petit à petit, jusqu’à obtenir le résultat voulu. Une fois le trou fait, dépoussiérez et introduisez-y la cheville de manière à ce que celle-ci soit bien fixée et ne tourne pas dans le trou.

Pour le cas d’un mur tendre et d’un mur creux, ne pas trop appuyer sur la perceuse et veiller à ne pas dépasser la profondeur nécessaire, vous risqueriez de traverser la cloison et d’occasionner des dégâts dans la pièce adjacente.

Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes