Vous êtes ici : Les-masure.fr » Bricolage » Fiches pratiques » Comment visser et dévisser une vis abîmée ?

Comment visser et dévisser une vis abîmée ?

Il arrive de plus en plus couramment de se démener face à une vis récalcitrante, qu’il est compliqué de visser ou au contraire, de dévisser. Cela peut s’expliquer par plusieurs raisons : par exemple, la vis est vieille et rouillée ou la vis est un modèle bas de gamme, faite d’un métal trop peu solide et dont la tête de vis s’abîme dès que l’on visse avec un peu de force ou dans un matériau dur. Voici donc quelques-unes des solutions pour venir à bout de cette vis récalcitrante.

visser devisser vis foirée

La méthode de l’élastique

La solution la plus rapide et accessible à tous pour visser ou dévisser une vis abîmée est l’utilisation d’un élastique. En effet, en plaçant l’élastique entre le tournevis et la tête de la vis, celui-ci va augmenter le contact entre les deux éléments, tout en s’adaptant aux deux. De fait, cela augmente la prise du tournevis et facilite la rotation de la vis. Essayez ! Dans 80 % des cas, l’élastique suffit pour régler le problème.

Au-delà de l’élastique, tout support en caoutchouc permettra d’obtenir le même résultat.

Le chaud et le froid pour débloquer une vis

L’utilisation de la chaleur ou du froid va pouvoir apporter une aide précieuse pour déloger une vis récalcitrante. En effet, au contact du métal, le froid va rétracter celui-ci. Au contraire, le chaud va le dilater. Dans la plupart des cas, chauffer rapidement la pointe du tournevis avec un chalumeau augmente la prise entre celui-ci et la vis bloquée, lorsque la chaleur va être transmise à la vis.

Lorsque la vis est prise sur un autre morceau de métal, la solution de la chaleur est très efficace. Il suffit alors de chauffer directement la vis et son support métallique. Dès que la chaleur est transmise, dévisser au tournevis. La chaleur aura pour effet de dilater la zone entre la vis et son support.

Avec un glaçon, il est potentiellement possible de contracter la vis, ce qui va faciliter son déblocage. La solution est tout de même moins efficace qu’avec l’apport du chaud.

Utiliser du dégrippant

Tout bricoleur, même occasionnel, doit avoir du dégrippant dans sa caisse à outil ! Certains produits comme le WD-40 sont spécifiquement utilisés pour débloquer des vis, des boulons ou des écrous récalcitrants. Il suffit de pulvériser le dégrippant sur la zone à traiter, et de laisser le produit agir cinq minutes. Dans la plupart des cas, cela suffira à enrayer le problème efficacement. Si la vis résiste encore, la solution du dégrippant, associée à la montée en chaleur de la vis, finit en toute logique par avoir raison de la vis. Mais attention, le dégrippant étant à priori inflammable, il faut veiller à lire les conditions d’utilisation du produit pour éviter tout accident.

Se doter d’une pince, d’une perceuse ou d’un burin

Lorsque la tête de vis dépasse légèrement de son support, une simple pince permet le plus souvent de l’enlever. N’importe quelle pince fera l’affaire, tout comme une clé à molette. Par contre, cette solution, qui ne s’utilise que dans l’optique d’enlever une vis, finira d’abîmer celle-ci. Elle ne sera logiquement pas réutilisable ultérieurement.

En outre, toujours si la vis dépasse de son support, une perceuse électrique peut venir à bout de la récalcitrante. Il suffit de bloquer la tête de la vis directement dans le mandrin, en lieu et place de l’habituel foret. Mettre la perceuse en marche, en augmentant la puissance progressivement.

Un burin peut également apporter une solution. Pour cela, on place l’outil, en privilégiant un burin assez fin, entre la tête de la vis et son support. Grâce à quelques coups de marteau, la vis est dégagée. Soit avec un tournevis, soit avec une pince, il ne reste plus qu’à la dévisser. Seul bémol de cette action, le risque de détériorer le support. S’il est en bois, le burin va certainement l’enfoncer légèrement.

Les outils spécifiques vendus en magasin

L’extracteur de vis et le tournevis à frapper sont deux outils vendus en magasins de bricolage dédiés au dévissage de vis bloquées ou abîmées.

L’extracteur de vis

L’extracteur de vis est une série de forets métallique solides, avec une tête particulière. Il s’utilise avec une visseuse électrique. On commence par choisir l’embout de la même taille que la tête de la vis. En dévissant très lentement, puis de plus en plus rapidement, la vis s’enlève plutôt simplement. Il est néanmoins nécessaire d’exercer une forte pression avec la visseuse sur la tête de la vis. Il faut compter une dizaine d’euros pour acquérir un lot d’extracteurs.

Le tournevis à frapper

Le tournevis à frapper est quant à lui vendu sous la forme d’un tournevis assez classique, mais qui possède un manche large et solide, lui permettant d’être frappé au marteau. Plusieurs embouts, à tête cruciforme ou plate, sont vendus dans le coffret. Son utilisation n’est en rien complexe : on choisit l’embout qui s’adapte le mieux à la vis récalcitrante. On place le tournevis en effectuant une pression forte. Avec un marteau, on frappe le manche du tournevis. Cela va avoir pour effet de faire tourner légèrement la vis, permettant de la décoincer peu à peu. Les coffrets, vendus en magasin en bricolage ou d’accessoires automobiles, coûte entre 10 et 30 €, pour des modèles tout public.

Les solutions de la dernière chance

Si toutes les solutions précédentes n’ont pas permis de venir à bout d’une vis usée et totalement bloquée, il va falloir employer la manière forte.

Avec une perceuse et un foret, percer la tête de la vis afin de l’éliminer totalement. Normalement, avec une pince, il est ensuite plus aisé d’enlever la vis bloquée ou abîmée. Si cette solution est appréciée de bricoleurs expérimentés, elle est à quitte ou double. Il y a toujours la possibilité de finir de bloquer la vis de manière irrémédiable.

La seconde solution drastique consiste à créer une fente sur la tête de la vis, dans l’optique de former une nouvelle prise pour un large tournevis plat. La fente peut se faire manuellement, avec un burin et un marteau. Le résultat n’est cependant pas optimal. Reste la solution mécanique de l’utilisation d’une scie à métaux ou d’un disque coupant. Toutefois, si la tête de la vis ne dépasse pas, le support risque d’être abîmé dans la manœuvre. A utiliser donc à bon escient…

Grâce à toutes ces solutions, plus aucune vis ne pourra résister à l’action du bricoleur !



Comment visser et dévisser une vis abîmée ?
4.3 (85.71%) 14 votes

Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes