Vous êtes ici : Les-masure.fr » Jardinage » Conseils en jardinage » Installer un poulailler dans son jardin : les avantages

Installer un poulailler dans son jardin : les avantages

Un poulailler dans votre jardin est une très bonne idée. Entre les œufs frais et l’engrais gratuits, le recyclage des déchets alimentaires et la joie des enfants, vous auriez tort de vous en priver. Les avantages sont plus nombreux que les inconvénients, mais il ne faut pas négliger ces derniers. Quelques précautions proposées par monpoulailler.fr évitent les mauvaises surprises.

installer un poulailler dans le jardin

Pédagogie

Les enfants ont besoin de vivre avec des animaux. Les chats, les chiens, les lapins ou hamsters ont déjà une grande place dans le cœur des enfants et dans la maison. La poule fait partie de ces nouveaux animaux domestiques que l’on accueille dans le jardin.

Si l’on peut acheter des poules prêtes à pondre, il est beaucoup plus pédagogique de démarrer avec une mini couveuse et des œufs tout frais pondus. Entre 3 et 4 œufs pour débuter, c’est bien, sachant que tous ne sont pas forcément fécondés.

Suivez les directives inscrites sur le mode d’emploi de la couveuse : chaleur, tourner les œufs, hydrater au dernier moment. 21 jours de surveillance, de curiosité, d’attente. On peut mirer les œufs avec une petite lampe led ou un téléphone portable dans une pièce noire (les toilettes). Au bout de 8 jours, des filaments tapissent la coquille depuis l’intérieur, l’œuf est fécondé et le poussin est en train de se former. Le 21ème jour, il cassera sa coquille à l’aide du diamant qu’il a sur le nez, puis la découpera. Les impacts du diamant ressemblent à des petites pyramides. Il ne faut surtout pas aider le poussin à se libérer de sa coquille. Ne tirez pas sur le cordon ombilical ou les vaisseaux qui doivent sécher.

Une fois sèche, il est nécessaire de la placer au chaud sous une lampe infrarouge. On lui prépare une sorte de bouillie, qu’il picorera quand il aura faim. Il ne faut pas laisser les chats et les chiens en contact avec les poussins, sans mère poule pour les protéger, ils seraient vite tués ou dévorés. Il faut attendre environ 4 semaines avant de placer les poussins dans le poulailler, s’il fait bon. On va bientôt savoir si ce sont des coqs ou des poules.

Ne gardez qu’un coq pour 6 poules, sinon, ils pourraient s’entretuer.

Œufs frais

Le plus gros avantage du poulailler, c’est le fait d’avoir un œuf frais par jour, presque toute l’année. En hiver, les poules pondent moins. Le reste du temps, elles pondent selon la longueur de leur chaînette. Une sorte de chapelet d’ovules qui grossissent l’un après l’autre avant d’être éjecté. L’œuf sort mou, une simple membrane entoure le jaune et le blanc, elle se durcit à l’air.
Les œufs ne doivent pas être conservés au réfrigérateur s’il fait moins de 28°, sinon, entreposez-les dans le bac à légumes.

Recyclage

Les poules sont omnivores, elles mangent facilement tous nos restes. Certaines ont des préférences. Il n’est pas souhaitable de leur donner des aliments trop gras, comme des frites, et attention au poisson cru. Tous les goûts que vous donnez aux poules en alimentation, vous pouvez les retrouver dans celui de l’œuf !

Les poules n’apprécient pas trop les légumes ou les fruits crus surtout lorsqu’ils sont rouges. Mettez plutôt ces déchets au compost. Les pâtes et le riz sont un régal pour nos amies gallinacées. Vous économisez en grains, mais attention tout de même de leur en donner suffisamment, en particulier du blé, de l’orge et du maïs. L’herbe, les insectes, les vers de terre, sont aussi très importants dans leur alimentation.

D’ailleurs, ce sont les meilleurs insecticides naturels. Regardez-les sauter en l’air pour attraper les mouches et les moustiques. Les larves et les asticots ne sont pas boudés non plus.
Entre le compost et les poules, vous ne jetez pratiquement plus de déchets végétaux ou alimentaires dans la poubelle.
Attention, ne donnez pas de chou ni de pain mouillé aux poules. Tout ce qui fermente est à proscrire.

Engrais

Les avantages ne sont pas finis. Les fientes que les poules ont lâché dans le poulailler sont un formidable engrais. En effet, elles sont composées d’azote, de phosphore, de potassium et de calcium. C’est justement ce que l’on recherche en achetant un engrais pour fertiliser la terre autour des légumes et des fleurs du jardin.

Attention toutefois, de n’utiliser ce mélange de paille et de fientes (fumier) que sur les légumes feuilles, il est trop puissant pour les pommes de terre et les carottes, par exemple.
Vous pouvez aussi ajouter ce fumier au compost, il l’enrichira.

Quelques précautions à prendre pour un poulailler en bonne santé

Si les avantages sont nombreux, on peut aussi être confrontés à quelques inconvénients. Les poules peuvent être porteuses de poux noirs ou rouges. Pour éviter cela, il faut vaporiser un produit spécial poulailler, en vente dans les magasins de jardinage, à chaque nettoyage, 1 fois par semaine en été voire plus et 1 fois tous les 15 jours en hiver, selon le nombre de pensionnaires et l’état du poulailler.

Si vous laisser vos poules gambader la journée, protégez vos fleurs, légumes et plantes aromatiques. N’oubliez pas de les fermer tous les soirs quand elles ont regagné leur logis, ça les rassure, et elles ne se feront pas dévorer par des chiens, renards ou fouines. Une poule stressée est une poule qui arrête de pondre. Prenez garde aussi qu’elles n’aillent pas chez les voisins, les nids de poules qu’elles créent, ne sont pas appréciés par tout le monde.


Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes