Vous êtes ici : Les-masure.fr » Jardinage » Fleurs et plantes » Géranium : entretien et plantation

Géranium : entretien et plantation

Dans les campagnes, les haies d’aubépines sauvages sont en fleurs et diffusent leur parfum enivrant. D’après les anciens, «quand les aubépines sont en fleurs, les gelées se terminent», je vais donc pouvoir sortir de la remise les plantes mises à l’abri du gel.

Les deux variétés de géraniums

 

La toilette des pélargoniums (dits couramment géraniums) va pouvoir commencer.

On peut les garder d’une année à l’autre, 2 à 3 ans, ensuite ils dégénèrent mais il est facile de refaire de nouvelles boutures. Il existe 2 variétés de géraniums : l’un, appelé «zonal» au port droit (le plus facile à conserver) et l’autre, aux tiges retombantes, appelé «lierre».

A partir de fin février, je les arrose légèrement mais régulièrement, ce qui permet à la végétation de repartir doucement. A la lumière plus intense, ils s’oxygènent et reprennent vie s’ils ont été entreposés dans un endroit obscur.

Le ré-empotage des géraniums

 

Il faudra bientôt procéder au ré-empotage : mettre des tessons de terre cuite ou des billes d’argile au fond de la jardinière, pour que les racines ne pourrissent pas si l’eau stagne, puis remplir d’ un mélange de 2/3 de terre de jardin et d’1/3 de terreau ; si la terre de votre jardin est trop lourde, pour l’alléger, ajoutez-y 1/3 de sable fin. Enfin dans ce mélange,  mettre une poignée d’engrais mais pas trop, pour que les racines ne brûlent pas, sous forme de granulés, qui durent plus longtemps, ce qui évite d’ajouter de l’engrais liquide chaque semaine à l’eau de votre arrosoir. Remplir les jardinières au 2/3 environ du mélange et installer vos anciens géraniums après avoir coupé un peu les racines, ce qui facilitera la formation de radicelles favorisant leur enracinement.

Surtout, ne pas les sortir au jardin tant que les « Saints de glace » ne sont pas passés (11-12-13 mai) car ils risqueraient de geler. Enfin, travailler régulièrement la terre des jardinières pour l’aérer. Si, lors de cette opération, vous cassez une tige, taillez la pointe en biseau pour favoriser l’enracinement, repiquez et arrosez assez souvent, vous aurez un nouveau plan de «géranium» mais il faudra patienter; sinon, trempez légèrement la pointe de la tige dans un peu de poudre à bouturage dite d’hormones de croissance, qui garantiront une meilleure reprise et arrosez régulièrement.

Si vous garnissez vos jardinières de géraniums que vous venez d’acheter, ne mettez pas tout de suite de l’engrais car les mottes en contiennent déjà (ce qui brûlerait les racines) et si vous n’avez pas de terre de jardin, utilisez du terreau. Ces fleurs, de couleurs vives, qui vont du rose pâle au rose saumon, au rouge écarlate, au mauve… vont égayer votre jardin ou balcon.

Les géraniums aiment surtout les endroits exposés au soleil et les arrosages réguliers mais sans trop (ne pas les noyer). Pour fleurir abondamment, ils ont besoin d’un peu de sécheresse, attendre entre deux arrosages que la terre du dessus commence à sécher pour les arroser à nouveau. Encore, une chose : enlever les fleurs fanées, vos potées seront plus belles et ceci favorisera la formation de jeunes boutons. Vous pourrez ainsi en profiter jusqu’aux gelées.

géranium zonal

Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes