Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Assurance intempérie

Le contrat d’assurance habitation protège les occupants du logement contre différentes perturbations météorologiques. Selon le type d’intempérie, des dommages plus ou moins importants peuvent être causés, dans la majorité des cas, les dégâts sont très lourds. Que ce soit le mobilier, les extérieurs et le logement lui-même endommagé, ces événements climatiques entraîneront de nombreux coûts de réparation, de rénovation et de remplacement.

assurance-intemperie

La garantie couvrant les intempéries

Les contrats d’assurance habitation prévoient, généralement tous, une garantie protégeant les souscripteurs contre les risques d’intempéries. De ce fait, l’assureur prendra en charge les coûts associés à la réparation de l’habitation et à l’indemnisation des biens des occupants.

Toutefois, en contractant un contrat d’assurance habitation, le signataire doit prêter attention à ce que tous les risques d’intempérie soient bien couverts par le contrat en fonction de la zone géographique où est situé le logement. La garantie intempérie doit couvrir les risques de tempête, de sécheresse, d’inondation et les risques liés à de forts changements climatiques. En effet, on dénombre de nombreuses intempéries telles que les pluies fortes entraînant des inondations et des coulées de boue, des vents violents (+100km/h), des tempêtes de neige, etc.

Le certificat d’intempérie

Lorsque vous êtes victime d’une intempérie, avant de commencer les démarches d’indemnisation auprès de votre compagnie d’assurance, cette dernière vous demandera de lui retourner un certificat d’intempérie. Sans ce document appelé également une attestation d’intempérie, l’assureur sera en droit de refuser toute prise en charge.

Le certificat d’intempérie est exigé de la part des assureurs dans le but d’attester formellement que les dégâts sont liés à certaines conditions météorologiques. Ce document présente précisément les conditions météorologiques qui ont donné lieu à un sinistre à tel endroit et à telle date, s’appuyant sur les relevés réalisés par les stations météorologiques de Météo France.

L’assureur ne demandera ce document qu’en cas de dégâts dits « extraordinaires » comme ceux précédemment cités.

Il est important de ne pas confondre le certificat d’intempérie avec la déclaration de catastrophe naturelle. Dans le cas d’une catastrophe naturelle, une déclaration officielle de la part des autorités publiques suffit aux yeux des assureurs.

Comment obtenir ce certificat d’intempérie ?

Pour obtenir ce document délivré par un centre météorologique, le sinistré dispose de deux solutions :

  • Adresser un courrier au centre météorologique le plus proche du logement. Le courrier doit comporter des informations précises comme la date et le lieu du sinistre.
  • Réaliser une demande de certificat directement sur le site Météo France. Dans ce cas, le demandeur doit créer un profil et faire sa demande dans un espace dédié.

Il est important de préciser que l’obtention du certificat d’intempérie n’est pas gratuite, il est facturé environ 70€. Le sinistré recevra quelques jours après la demande le document de garantie. Dans certains cas, les assureurs peuvent rembourser ces frais si le contrat le prévoit au préalable.

Les démarches d’indemnisation suite à une intempérie

Après avoir subi une intempérie, les procédures d’indemnisation peuvent se présenter comme complexes et longues. Le sinistré doit effectuer les démarches suivantes dans l’ordre s’il veut percevoir ses indemnisations rapidement et comme il le souhaite.

Dans un premier temps, l’assuré doit dans la mesure du possible, éviter que les dégâts ne s’aggravent et se propagent. Il doit protéger son logement, ses biens mobiliers et faire appel à des professionnels pour réaliser des travaux notamment si le toit est endommagé. Il doit conserver précieusement les factures et devis des travaux réalisés ou à réaliser.

Ensuite, une fois la demande du certificat d’intempérie en cours auprès de Météo France, l’assuré doit impérativement déclarer le sinistre à sa compagnie d’assurance, au plus tard dans les cinq jours suivants les dégâts.

Comme pour tous les autres sinistres, il est conseillé à la victime de réunir tous les justificatifs de valeur des biens endommagés ainsi que des photos ou des vidéos.

Pour terminer, si les dégâts sont jugés conséquents par l’assurance, un expert interviendra pour estimer les coûts à prendre en charge. Dans ce cas, le sinistré doit essayer de laisser son logement tel quel bien entendu toujours dans la mesure du possible.

Une fois, le dossier examiné et validé par l’assurance, le sinistré recevra ses indemnisations sous trois mois. Dans certaines situations, le logement est inhabitable (forte inondation, écroulement du toit, etc.), les contrats d’assurances habitation prévoient alors une assistance de relogement temporaire ou d’aide au déménagement dans les cas les plus critiques.

Assurance intempérie
Evaluez cet article