Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Mesures d’urgence en cas de vandalisme

Qu’il s’agisse d’une façade taguée, d’une vitre brisée ou de biens détruits, nombreux sont les actes de vandalisme gratuits et dévastateurs. Lié à un vol ou à un cambriolage, le vandalisme est par définition un acte de détérioration sans réelle raison apparente. De ce fait, les assurés doivent prêter attention à ce qu’un garantie vandalisme soit bien présente dans leur contrat d’assurance habitation.

Face à un acte de vandalisme, les victimes doivent dans la mesure du possible mettre en place certaines mesures d’urgence avant de prévenir leurs assurances pour déclarer les dégâts.

mesures-urgence-vandalisme

Être protégé contre les actes de vandalisme

Aux yeux des compagnies d’assurance, les actes de vandalisme sont distingués selon deux situations.

Dans un premier temps, le vandalisme est associé à un acte de vol. Dans la plupart des situations, en l’absence des occupants, certains biens mobiliers et équipements sont détruits lors d’un vol.

Dans un deuxième temps, les assureurs distinguent le vandalisme « autonome », il s’agit ici d’un acte de destruction purement gratuit.

La nuance est importante car la couverture des assurés ne sera pas la même. En effet, lorsque les sinistrés subissent un acte de vandalisme associé à un vol, c’est la garantie vol et cambriolage qui entrera en jeu. En ce qui concerne la deuxième catégorie de vandalisme, les assurés devront au préalable contracter une extension spécifique pour être protégés et indemnisés en cas de vandalisme « autonome ». Cette extension permettra à l’assuré de couvrir l’ensemble de ses biens, qu’ils se trouvent à l’intérieur ou à l’extérieur de son habitation.

Que faire en cas de vandalisme ?

Une fois les dommages observés, les victimes ont intérêt à mettre en place plusieurs dispositifs d’urgence avant d’établir une déclaration auprès de leur assurance. Que les sinistrés soient face à un acte de vandalisme associé à un vol ou non, ces mesures d’urgence sont indispensables.

Faire face à un acte de vandalisme lié à un vol

Lorsque les sinistrés sont face à des actes de vandalisme associés à un vol ou à un cambriolage, les mesures d’urgence sont les mêmes que pour un vol simple. Il s’agit de déposer plainte rapidement, tout en contactant des professionnels pour réparer les portes et les fenêtres potentiellement endommagées afin d’éviter toute autre tentative de vol. Attention toutefois à ne pas faire disparaître les preuves de la tentative de vol. Bien entendu, les sinistrés doivent dans la mesure du possible, laisser tel quel leur logement et ne rien jeter, tout en collectant les justificatifs de valeur des biens détruits qui serviront de preuves pour le montant des indemnisations.

Faire face à un acte de vandalisme « autonome »

  • Déposer plainte : il est impératif de se rendre dans les 48 heures suivant l’acte de destruction au poste de police le plus proche afin de déposer plainte. Cette démarche est essentielle car le dépôt de plainte qui sera remis servira de justificatif aux yeux de l’assurance.
  • Faire appel à des professionnels pour les réparations : l’un des actes de vandalisme le plus courant est le bris de glace et de vitres. Il faudra alors contacter un professionnel pour réaliser les travaux de réparation. Pensez à prendre des photos avant son intervention et à garder toutes les factures et devis.
  • Si l’acte de vandalisme se porte sur des biens mobiliers : conserver dans la mesure du possible les biens endommagés et constituer une liste précise des pertes en y apportant les justificatifs de valeur. Selon la gravité du sinistre, un expert sera envoyé par l’assurance pour chiffrer le montant des pertes.

Si les circonstances du vandalisme correspondent aux clauses du contrat d’assurance habitation, une fois l’expertise validée par l’assuré et l’assurance, les sinistrés recevront leurs indemnisations sous un mois avec dans la plupart des cas le remplacement des objets endommagés en valeur à neuf.