Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Assurance vol et cambriolage

Le cambriolage et le vol sont des sinistres malheureusement courants de la vie quotidienne. L’assurance habitation du sinistré permettra de couvrir les dégâts et les dommages subis. L’indemnisation sera néanmoins régie par certaines conditions spécifiques et formalités administratives.

La garantie vol et cambriolage

Les conditions du contrat d’assurance habitation

Lors de la souscription du contrat d’assurance habitation, l’assuré doit mentionner, avec précision, différents critères de son habitation afin d’être indemnisé en cas de cambriolage. Il doit renseigner les matériaux de construction du logement, la surface, le nombre de pièces, le statut (locataire, propriétaire…), les différents moyens de protection présents et la possible durée de non occupation des lieux.

Certains contrats d’assurances habitation pourront exiger des clauses portant sur la mise en place de plusieurs systèmes de sécurisation et de protection au sein de l’habitation pour valider la garantie contre le vol et le cambriolage, tels que des portes blindées ou des fermetures sécurisées au niveau des fenêtres.

Les circonstances pour être couvert

La garantie cambriolage et vol ne pourra s’appliquer que dans les cas de figure suivants :

  • En cas d’effraction dans l’habitation.
  • En cas de menaces ou de violences sur les occupants.
  • En cas de vol par le personnel assigné à l’habitation.
  • En cas d’usage de fausses clés ou de techniques de crochetage de serrures.

L’assuré doit prêter attention à bien souscrire une garantie complémentaire concernant les biens de valeur, il est impératif de souscrire une assurance pour protéger son patrimoine mobilier notamment les bijoux et les œuvres d’art.

Les exclusions

La garantie vol et cambriolage n’intervient pas lorsque :

  • le vol est commis par un membre de la famille de la victime ou par une personne vivant sous le même toit.
  • Le vol d’objet de valeur non protégé par une garantie complémentaire.
  • Un cambriolage survient durant une longue période d’inoccupation. En effet, certains contrats précisent un certain délai d’absence avant que la garantie vol et cambriolage ne soit suspendue.

Les biens de l’assuré se trouvant dans les parties communes de l’habitation ou dans un jardin ne seront pas garantis.

Déclarer le cambriolage

Immédiatement après avoir constaté une tentative de cambriolage ou un vol au sein de son habitation, l’assuré doit impérativement se rendre au poste de police le plus proche pour déposer une plainte. Le délai de déclaration du sinistre dans ce cas est de quelques jours auprès de l’assurance. L’assuré doit précieusement garder en sa possession le récépissé du dépôt de plainte qui servira lors de la procédure d’indemnisation.

Le sinistré doit, dans le mesure du possible, conserver les biens endommagés et les factures. Les photos sont également très importantes. Une fois l’ensemble des justificatifs indiquant la valeur des biens disparus ou endommagés, l’assuré doit adresser une estimation des pertes à l’assurance. Cette dernière fera alors appel à un expert afin qu’il constate les dégâts et les causes du cambriolage et du vol. En cas de désaccord avec l’expert, le sinistré est dans le droit de demander une contre expertise.

L’indemnisation suite à un cambriolage

Une fois l’expertise acceptée par l’assurance et l’assuré, l’indemnisation prévue sera versée dans un délai d’un mois environ. Les objets sont, dans la plupart des situations, remplacés en fonction de leur valeur à neuf sans prendre en compte les signes de vétusté. Toutefois, l’assuré ne sera pas remboursé intégralement car les contrats d’assurance prévoient généralement des franchises ou des plafonds de garantie limitant les indemnités.

Assurance vol et cambriolage
Evaluez cet article