Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Bris de glace : déclaration du sinistre

Les contrats d’assurance habitation prévoient une garantie « bris de glace » protégeant les dégâts causés sur les équipements vitrés d’une habitation. Face à un bris de glace au sein de son logement, les sinistrés doivent mettre en place certaines mesures d’urgence dans le but de limiter les dégâts et de ne pas aggraver la situation.

Avant de déclarer le bris de glace auprès de son assureur, il est important de savoir qu’il existe certaines exclusions et limites. Malgré le fait que de nombreux objets vitrés soient protégés par la garantie bris de glace, certains équipements ne le seront pas et nécessitent des garanties complémentaires.

Qu’il soit lié à un acte de vandalisme, à un cambriolage ou à une tempête de grêle par exemple, la déclaration du bris de glace auprès de son assurance habitation relève d’une procédure soumise à des réglementations.

declaration-bris-de-glace

Déclaration du bris de glace à l’assurance

Selon son origine, une fois le bris de glace observé, il est important de mettre en place les mesures d’urgence préconisées pour limiter les dommages. Après avoir sécurisé son habitation pour éviter une tentative d’effraction par exemple, les sinistrés doivent rapidement contacter leur assurance pour réaliser les démarches de déclaration de sinistre.

Il est très important de contacter son assurance avant de faire appel à des professionnels pour réparer la vitre brisée. Si les sinistrés décident de remplacer l’élément endommagé avant d’avertir leur assureur, ce dernier pourra refuser toute prise en charge et indemnisation.

Les assurés disposent d’un délai de 5 jours suivant le bris de glace pour réaliser leur déclaration de sinistre auprès de leur compagnie d’assurance. Elle doit se faire par courrier avec accusé de réception.

Une fois l’assureur averti, les sinistrés doivent rapidement faire appel à des professionnels pour réaliser les travaux de réparation. Pour rappel, il ne faut en aucun cas remplacer soi-même l’objet vitré sous peine de faire disparaître les preuves et de voir l’assurance refuser de verser des indemnités.

Les sinistrés sont alors face à deux situations :

  • Faire appel à un professionnel partenaire de l’assureur : certaines compagnies d’assurance disposent de plusieurs professionnels partenaires. L’avantage de faire réaliser les travaux par un « partenaire » est que le sinistré n’a pas besoin d’avancer les frais liés aux travaux. Ils sont directement pris en charge par la compagnie d’assurance.
  • Faire appel à un professionnel indépendant : une fois l’intervention du professionnel venu réparer ou remplacer l’objet vitré, ce dernier doit absolument vous fournir une facture. Ce document sera à joindre à la déclaration de sinistre, il servira de preuve pour fixer le montant des indemnités. Dans certains cas, les compagnies d’assurance à l’instar des constats automobiles, prévoient des déclarations de bris de glace pré-remplies disposant d’un feuillet destiné au réparateur. Cette déclaration peut être téléchargée directement via le site internet de l’assurance en question. Le tout sera à envoyer avec la lettre de déclaration du sinistre.

Selon l’origine du sinistre et les dégâts observés, un expert pourra se déplacer afin de visualiser l’ampleur des dommages et fixer le montant des indemnités.

 

Evaluez cet article