Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Sinistres habitation : types et démarches » Assurance incendie domestique » Mesures d’urgence en cas d’incendie domestique

Mesures d’urgence en cas d’incendie domestique

Deuxième sinistre le plus courant en France après les dégâts des eaux, on compte, en moyenne, un incendie domestique toutes les deux minutes. Pouvant réduire en cendres, le fruit de toute une vie de travail, les contrats d’assurance habitation incluent une garantie incendie permettant de protéger la responsabilité des sinistrés ainsi que leurs biens mobiliers et immobiliers contre le feu et l’explosion.

urgence-incendie

Les mesures de préventions obligatoires

Plusieurs mesures et dispositifs préventifs obligatoires doivent être mis en place dans chaque foyer pour limiter les risques d’incendie domestique.

Depuis 2015, tous les logements doivent être équipés d’un détecteur de fumée. Les occupants doivent être vigilants sur son entretien et son bon fonctionnement. De plus, les installations de gaz et de chauffage doivent être contrôlées régulièrement par des professionnels. Le ramonage des cheminées s’effectue une fois par an minimum. L’entretien des espaces verts est lui aussi très important, un problème avec une ligne électrique peut vite arriver.

En plus de ces mesures de préventions obligatoires et indispensables, les occupants doivent suivre des règles simples et élémentaires pour éviter tout risque d’incendie. Ne pas fumer au lit, ne jamais jeter le contenu d’un cendrier dans une poubelle, mettre à l’abri tous les produits inflammables, ne pas laisser briquets et allumettes à la portée des enfants. Le respect de tous ces gestes simples permettraient de réduire considérablement le nombre d’incendie.

Selon le cas de figure et la situation des occupants, les mesures d’urgence face à un incendie domestique seront différentes. Dans tous les cas, cela ne sert à rien de jouer au héros, il ne faut en aucun cas essayer de combattre les flammes et d’arrêter l’incendie par soi-même.

L’incendie se déclare dans une habitation individuelle

  • Évacuer l’habitation : une fois le début d’incendie domestique observé, il faut impérativement faire sortir tous les occupants de la maison et les placer à l’abri. Il faut les protéger des possibles risques d’intoxication liés à la fumée.
  • Fermer la porte de la pièce en feu : si les flammes le permettent, essayez de condamner la pièce d’où provient le sinistre. Lorsque vous quittez le logement, pensez à fermer toutes les portes derrière vous.
  • Ne rien emporter : il n’est pas question de perdre du temps à chercher tel ou tel bien que l’on souhaite protéger.
  • Contacter les pompiers : une fois hors de danger des flammes, prévenez rapidement les pompiers en composant le 18 ou le 112 depuis un téléphone portable.

L’incendie se déclare dans l’appartement au-dessus du votre logement

  • Observer la cage d’escalier : prenez soin de vérifier que les fumées toxiques n’ont pas encore atteint votre palier et la cage d’escalier de l’immeuble.
  • Couper le gaz et l’électricité : seulement si les ouvertures sont à votre portée et sans danger d’accès, il ne s’agit pas de prendre un risque.
  • Évacuer l’appartement : il faut sortir rapidement du logement en empruntant la sortie la plus proche et rejoindre l’extérieur pour se mettre à l’abri. Petite précision : il ne faut jamais emprunter l’ascenseur quand un incendie est déclaré.

L’incendie se déclare dans l’appartement en-dessous de chez vous

  • Ne pas évacuer : dans cette situation il est formellement interdit d’essayer d’évacuer l’appartement car les fumées ont déjà sûrement atteint les cages d’escalier. Vous risqueriez d’être pris au piège et d’étouffer.
  • Condamner les portes : essayez de vous confiner à l’intérieur en barricadant la porte d’entrée à l’aide de linges mouillés placés tout autour du cadre de la porte. Cette mesure d’urgence permet d’une part de limiter l’arrivée de la fumée et d’autre part d’éviter les appels d’air qui ne feront qu’empirer les dégâts.
  • Se réfugier : placez-vous dans une pièce où la fenêtre donne directement sur la façade de l’immeuble. Ouvrez la fenêtre pour signaler votre présence au secours. Si votre appartement est déjà enfumé, en attendant l’arrivée des pompiers, placez-vous au sol et placez un linge humide autour de votre bouche et de votre nez.

Suite au sinistre, les victimes disposent de cinq jours pour établir leur déclaration auprès de l’assureur. Un expert interviendra alors pour examiner l’ampleur des dégâts et vérifier la présence ou non des dispositifs de prévention obligatoires.