Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Tout savoir sur le contrat d’assurance habitation » Pourquoi faut-il mettre à jour votre contrat d’assurance habitation ?

Pourquoi faut-il mettre à jour votre contrat d’assurance habitation ?

Vos enfants ont quitté le foyer familial ? Vos biens mobiliers ont vieilli ou ont été changés pour certains ? Vous avez construit une véranda ? Au fil des années, vous ne pensez pas toujours à faire évoluer votre contrat d’assurance habitation en fonction de vos nouveaux besoins. Or un défaut de mise à jour peut remettre en cause votre indemnisation. En savoir plus.

Mettre à jour votre contrat d’assurance habitation

Tout changement de situation, aussi anodin soit-il, a un impact direct sur les biens que vous souhaitez assurer mais également sur le montant de votre prime d’assurance.

Si vous ne mettez pas à jour votre contrat d’assurance pendant plusieurs années, vous pouvez vous retrouver dans l’une des situations suivantes :

  • Vos garanties ne sont plus adaptées à votre situation.
  • Votre contrat ne correspond plus à votre profil.
  • Votre prime d’assurance n’est pas en adéquation avec votre situation.

Pour que votre contrat d’assurance habitation vous couvre efficacement, il est conseillé de le mettre à jour régulièrement, au minimum tous les 5 ans. Certaines compagnies d’assurance vous proposent d’ailleurs une mise à jour tous les 2-3 ans, notamment à l’occasion d’une évolution de leurs offres.

Les risques encourus

Si vous ne mettez pas à jour votre contrat d’assurance logement, vous pouvez être confronté aux risques suivants :

  • Payer une prime d’assurance trop élevée qui ne correspond plus à vos besoins. En effet, votre nouvelle situation peut entraîner une diminution du risque, suite au vieillissement de vos biens mobiliers ou au départ de vos enfants, et donc vous pouvez demander une diminution de votre cotisation.
  • Ne pas être correctement indemnisé en cas de sinistre. En effet, si vous avez fait construire une véranda ou si vous avez acquis des nouveaux biens mobiliers ou des objets de valeurs, et que vous avez omis de les déclarer à votre assureur, celui-ci considère que votre risque a augmenté et peut refuser de prendre en charge votre indemnisation.

Nos conseils

Tout au long de la vie de votre contrat d’assurance habitation, il est conseillé de :

  • Relire régulièrement votre contrat pour évaluer la pertinence de vos garanties et vos options. En effet, certains contrats proposent une exclusion pour le remboursement des biens mobiliers d’un certain âge. Si vous avez optez pour le remboursement à neuf et que vos biens mobiliers ont vieilli, il est probable que cette garantie ne soit plus inutile.
  • Réajuster votre contrat d’assurance habitation dans le cadre de tout changement de situation familiale ou d’évolution de vos biens immobiliers et mobiliers. Réévaluer à la baisse votre capital mobilier ne nuit pas nécessairement au montant de votre remboursement en cas de sinistre mais peut vous permettre d’économiser sur votre cotisation. A l’inverse, n’oubliez pas de réévaluer à la hausse votre capital mobilier pour être certain d’être correctement indemnisé en cas de sinistre.