Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Le guide de l’assurance habitation » Assurer ses objets de valeur en toute sérénité

Assurer ses objets de valeur en toute sérénité

Vous possédez des bijoux, des œuvres d’art, des livres de collection ou encore du mobilier ancien ? Ces biens sont généralement couverts par votre contrat d’assurance multirisque habitation (MRH). Mais dans quelles mesures et avec quel niveau d’indemnisation ? Renseignez-vous.

assurance-oeuvres-d-art

Comment définir les objets de valeur ?

D’un contrat d’assurance à l’autre, on ne retrouve pas la même définition des objets de valeur, ni d’ailleurs la même appréciation de leur valeur ! On observe néanmoins l’émergence de deux grandes catégories :

  • les bijoux et objets précieux qui se caractérisent par la présence d’une matière précieuse (or, platine, argent, pierres précieuses, perles fines, ivoire, etc.).
  • Les objets de valeurs qui englobent les meubles anciens ou design, les pièces d’ornement (tapisseries, œuvre d’art, sculptures, etc.), les pièces de collection (dessins, livres et manuscrits anciens, collections), des accessoires (fourrures, etc.). Une liste qui est loin d’être exhaustive…

En quoi se distinguent-ils de vos autres biens mobiliers ?

Votre assurance multirisque habitation protège vos biens mobiliers, et selon les contrats vos bijoux et vos objets de valeur.

Si vous possédez de nombreux objets de valeur, il est cependant fortement recommandé de se rapprocher de votre assurance :

  • le montant d’indemnisation, en cas de sinistre ou de vol, est généralement limité à un pourcentage du capital mobilier total assuré.
  • La valeur d’usage s’applique le plus souvent dans le calcul de l’indemnisation. Autrement dit, vous êtes remboursé au prix du neuf endommagé au jour du sinistre, après déduction de la vétusté.
  • L’indemnisation de vos biens peut être conditionnée à leur protection (présence d’un coffre-fort, d’un meuble fermé à clé, d’un système d’alarme etc.).
  • Seuls des évènements bien spécifiques et mentionnés dans le contrat sont couverts (comme le dégât des eaux, le vol, l’incendie, les catastrophes naturelles, etc.). Ainsi, un tableau se décrochant du mur ou un vase malencontreusement renversé ne seront pas nécessairement pris en charge.

Comment les assurer à leur juste valeur ?

C’est pourquoi, afin de s’assurer de la bonne prise en charge de vos objets de valeur, il est fortement recommandé de contacter votre assurance pour bien déterminer le niveau de protection souhaité.

Plusieurs possibilités :

  • votre assureur vous propose d’ajouter une option à votre contrat d’assurance.
  • Votre assureur pour propose de souscrire un contrat dédié (comme une assurance dédiée à chaque objet). Cette assurance est généralement recommandée si vos biens sont estimés à plus de 20 000 euros.

Dans tous les cas, vous serez amené à faire expertiser vos biens lors de leur déclaration auprès de votre assurance :

  • soit en vous adressant directement à un expert indépendant. Il s’agit d’un contrat dit en « valeur déclarée ». Aucun justificatif n’est demandé au moment de la souscription. Par contre, en cas de sinistre, vous devrez apporter la preuve de la valeur de vos biens. Un exercice qui n’est pas toujours simple, notamment pour des biens reçus en héritage, et qui peut entraîner des discussions avec votre assurance…
  • Soit en vous appuyant sur l’expert conseillé par votre assurance. Il s’agit là d’un contrat dit en« valeur agréée ». La valeur des biens est déterminée par une expertise à vos frais à la souscription du contrat. Et là, en cas de sinistre, l’assureur vous indemnise sur la base de cette valeur agréée fixée par l’expert, que la cote de l’objet ait baissé ou augmenté.

Quel que soit votre contrat ou votre option, pensez à actualiser régulièrement la valeur de vos biens et, en cas d’évolution de leur prix sur le marché (à la hausse comme à la baisse), informer votre assurance.

Evaluez cet article

Quelques conseils

  • Conservez les factures d’achat et les certificats d’authenticité.
  • Pour des objets hérités ou reçus en don, faites réaliser une expertise ou un inventaire notarié par un professionnel.
  • Dans tous les cas, complétez votre dossier par des photos en couleur, assorties d’une description précise au dos. Si elles ne constituent pas d’éléments de preuve, elles apportent un élément complémentaire en cas de sinistre ou de vol.
  • Déposez vos objets de valeur dans un coffre à la banque si vous êtes amené à vous absenter pour une longue période.