Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Le guide de l’assurance habitation » Demande crédit immobilier : peut-on refuser l’offre d’assurance habitation de son banquier ?

Demande crédit immobilier : peut-on refuser l’offre d’assurance habitation de son banquier ?

Si vous êtes propriétaire, ou allez le devenir, vous avez sûrement rencontré votre banquier pour un prêt. À ce moment, il a dû vous parler de leur assurance habitation. Vous avez du mal à refuser ? Vous avez peur que votre refus influe sur votre prêt ? Nous allons démêler tout ça.

assurance habitation du banquier

Moment de négociation du prêt immobilier

Vous discutez tranquillement avec votre banquier, les échanges se passent bien, vous êtes en confiance, prêt à accepter la proposition… Et là, le banquier aborde le sujet de l’assurance habitation. Pratique, non ? Vous déménagez, vous en cherchez une, cela vous ferait gagner du temps. Pas besoin de chercher une assurance. Si vous en avez déjà une, vous changeriez vos habitudes, mais vous n’aurez pas besoin de faire les démarches de résiliation. Pour vous, c’est très simple. Vous n’avez qu’à signer le contrat.

Plusieurs semaines s’écoulent généralement avant de pouvoir signer votre prêt alors que le contrat habitation peut se faire très rapidement. Il est très probable que vous puissiez signer celui-ci bien avant votre prêt. Vous avez ainsi gagné en rapidité, facilité, et stress. Lorsque l’on devient propriétaire, il y a souvent beaucoup de choses à gérer, cela ferait donc un souci en moins.

Peu importe comment votre banquier l’a abordé, son but est de vous faire adhérer à son contrat. Comparé au prêt, ce n’est pas cette assurance qui va leur rapporter beaucoup d’argent.
Parfois, l’offre peut être alléchante. Par exemple, il est possible qu’avec un parent dans la même banque, vous puissiez bénéficier de tarifs avantageux. Pensez à bien vérifier ce que couvre cette assurance. Est-elle au niveau d’une compagnie d’assurance ?

Banque ou assurance traditionnelle ?

Vous pensez peut-être « Chacun son travail. Une banque gère l’argent, prête, emprunte. Les assurances assurent. Une banque ne peut pas correctement assurer. » Pour pouvoir affirmer ou non ces propos, il n’y a pas de miracles, il faut comparer. Cependant, lire la totalité du contrat, des conditions générales et les petites lignes, nous sommes peu à le faire, il faut bien se l’avouer. Les banques font de plus en plus de contrats d’assurance et leurs prestations s’alignent dorénavant avec les assurances traditionnelles. Ce que vous allez principalement comparer, ce sont les prix des uns et des autres.

La banque, tout-en-un

Les banquiers sont tout de même des commerciaux qui vont essayer de vous faire adhérer à un maximum de produits chez eux. Vous l’avez sûrement déjà remarqué pour vos différents comptes (épargne ou courant), ainsi que diverses options. Pour le prêt immobilier, c’est pareil. Votre interlocuteur tentera de vous faire souscrire à l’assurance prêt et à l’assurance habitation qui peuvent être prises dans une tout autre compagnie. Toutefois, si vous choisissez l’assurance habitation chez votre banquier, vous pouvez négocier le taux de votre prêt. En aucun cas, la banque ne pourra vous refuser le prêt si vous choisissez d’assurer votre logement ailleurs. Pensez également à utiliser un outil de comparaison de crédit pour vérifier si votre banquier applique bien le taux du marché.

La loi Hamon

La loi nᵒ 2014-344 du 17 mars 2014, dite « la loi Hamon », vise à protéger les consommateurs. Dans le cas de l’assurance habitation, cela a un impact conséquent. Avant cette loi, l’assuré ne pouvait quitter son assurance uniquement en prévenant par lettre recommandée, 2 à 3 mois avant la date anniversaire. Depuis le 1er janvier 2015, avec cette loi, les démarches sont beaucoup plus simples. À partir de la première année, vous pouvez librement choisir un autre assureur à n’importe quel moment. C’est lui qui résiliera votre ancien contrat, vous n’avez rien à faire. Vous pouvez ainsi quitter votre assureur dès la première année terminée, même si le contrat est toujours reconduit tacitement.

Cette loi vous protège et vous permet ainsi d’être plus libre dans vos choix d’assurance, plus libre d’en changer et de faire marcher la concurrence.

La loi Hamon profite aussi aux banques

Cette loi n’est pas avantageuse uniquement pour les consommateurs. Les banques ont su profiter de ce changement. S’il est pour vous plus aisé de quitter une assurance, il est alors facile pour eux de vous récupérer. Sans compter que vous avez plus de contact avec votre banquier que votre assureur, surtout en période de négociations de prêt immobilier.

Pour garder leurs clients, les compagnies d’assurances essaient de riposter. Elles multiplient les programmes de fidélités et la communication pour rester proches de leurs assurés. Il est remarqué un réel turnover, ou taux de renouvellement, avec beaucoup de nouveaux contrats, mais également plus de départs que ce soit chez les assureurs ou chez les banques.

Une acceptation provisoire

Un prêt ne peut être signé sans assurance prêt qui peut être signée ailleurs que chez votre banquier. Mais ça, c’est un autre sujet. Cependant, un prêt immobilier peut être signé sans assurance habitation. Il est cependant préférable, voire obligatoire, d’en posséder une. Avec la loi Hamon, vous n’êtes engagé qu’une seule année.

Les conditions de l’assurance habitation de votre banquier vous conviennent ? Vous voulez choisir la facilité et la rapidité ? Rien ne vous empêche d’accepter leur offre. Cela vous laissera le temps de regarder ailleurs, comparer prix, conditions et garanties et de changer au bout d’un an (et un jour) si vous trouvez mieux ailleurs. Cela n’influera pas sur les conditions du prêt immobilier que vous avez signé. L’assurance habitation et le prêt sont deux contrats dissociés.

Demande crédit immobilier : peut-on refuser l’offre d’assurance habitation de son banquier ?
4.6 (91.43%) 14 votes