Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Assurance habitation : votre profil

Assurance habitation : votre profil

La multiplication des formules d’assurance habitation et leur complexité donne l’impression d’être littéralement inondé par une foule d’informations et de détails à prendre en compte. Une approche par profil des assurés simplifie grandement la tâche et permet de mieux se pencher sur les divers éléments, dont les garanties indispensables et les garanties optionnelles.

profils-assures-habitation

Concrètement, se préparer un tableau listant toutes les garanties, en les répartissant en deux colonnes (les indispensables, et les optionnelles), permet d’y voir plus clair, et de ne pas négliger d’éléments dans le contrat d’assurance.

Une assurance habitation a pour but de protéger le logement occupé ou non d’un souscripteur en cas de sinistre, comme un incendie, un vol, des dégâts causés par l’eau, etc. L’assureur prend le relais en se substituant au responsable pour indemniser la ou les victime(s).

Il existe plusieurs profils en assurance habitation : propriétaire occupant ; propriétaire non occupant ; copropriétaire ; locataire ; colocataire ; étudiant ; et senior. Les paragraphes ci-dessous exploreront chacun de ces profils.

L’assurance habitation de propriétaire occupant

Que l’on soit propriétaire ou locataire, le risque encouru n’est pas de même nature en cas de sinistre ou de dommage. Cette différence se justifie d’après le risque : d’un côté, l’assurance habitation des locataires porte principalement sur la responsabilité civile et la protection des valeurs mobilières, alors que d’un autre côté, l’assurance concernant les propriétaires porte en plus sur le bien immobilier.

Selon la loi, le propriétaire occupant n’est pas tenu de se doter d’une assurance habitation. Toutefois, le bon sens fait en sorte qu’il est préférable de souscrire à une telle assurance. En effet, les montants réclamés en dommages, que le propriétaire est tenu de verser à des tierces victimes en cas de sinistre, peuvent s’avérer tout simplement exorbitants. En effet, aucun individu ne dispose de suffisamment de solvabilité pour répondre aux obligations de dommages corporels graves, qui peuvent survenir lors d’un incendie.

Il s’agit d’opter pour une assurance habitation multirisques de propriétaire occupant : pour la sauvegarde du patrimoine, et pour la couverture de responsabilités, avec garanties essentielles, et d’autres garanties à la carte, en fonction des besoins.

GARANTIES INDISPENSABLES – Les garanties essentielles concernent principalement la responsabilité civile et l’immobilier, afin de veiller à la sauvegarde du patrimoine. La responsabilité civile « immeuble » couvre les dommages causés à un tiers par un membre de la famille ou des animaux domestiques. La responsabilité « biens immobiliers » concerne tout ce qu’il y à l’intérieur d’un logement. D’autres éléments à considérer : protection juridique, vol et vandalisme, objets d’art, dommages électriques, villégiature, et assistance.

GARANTIES OPTIONNELLES – D’autres garanties en option peuvent compléter l’assurance habitation pour propriétaire occupant, dans le but d’obtenir une couverture plus étendue. La responsabilité « immeuble » concerne les personnes employées du propriétaire, ou celles qui donnent un coup de main bénévolement, ou celles se trouvant momentanément sur les lieux de l’incident. La responsabilité « biens immobiliers » touche tout ce qui se trouve à l’extérieur du bâtiment, tels que piscine, terrasse, clôture, jardin, arbres, etc. Autres éléments à envisager : protection juridique, vol et vandalisme, objets précieux, etc.

L’assurance habitation de propriétaire non occupant (PNO) ou bailleur

Un propriétaire qui loue son logement a tout intérêt à souscrire à une assurance habitation multirisques. L’assurance protège en cas de sinistre lors de « troubles de jouissance », de « vice de construction » ou de « défaut d’entretien ». Cela concerne autant les voisins que les locataires d’un propriétaire.

Dans les cas de « vacance locative », c’est-à-dire qu’un logement est vide et inoccupé, il y a intérêt à souscrire à une assurance habitation. Car il peut survenir un incendie, une effraction, une fuite d’eau ou de gaz, etc.

L’assurance habitation de ce profil d’assuré couvre aussi la responsabilité du bailleur si le locataire n’est plus à jour dans son assurance.

PACK « PROPRIETAIRE » – Ce type de contrat est assez courant et il concerne les loyers impayés, la gestion des biens, la vacance locative, ainsi que la perte de loyer (par exemple, lors d’un sinistre considérable ayant rendu un logement inhabitable).

L’assurance habitation de copropriétaire

L’assurance de responsabilité civile a été rendue obligatoire par la loi Alur, en ce qui concerne les copropriétaires.

GARANTIES INDISPENSABLES – Il s’agit, entre autres, de garanties concernant la responsabilité civile : incluant les tiers et chaque copropriétaire en situation de sinistre du bâtiment, ou encore d’une personne chargée de l’entretien. Les biens immobiliers : concerne les dommages matériels (incendies, foudre, explosion, tempêtes, catastrophe naturelle, etc.) Les parties communes sont inclues, ainsi que les parties privatives dont le copropriétaire est l’unique usager. Et plus encore…

GARANTIES OPTIONNELLES – La responsabilité civile individuelle pour chaque copropriétaire implique sa responsabilité ou celle de sa famille par rapport aux tiers ; l’assurance couvre également des voisins ; ainsi que d’autres locataires potentiels.

L’assurance habitation de locataire

Il s’agit d’une assurance obligatoire de responsabilité civile en vigueur depuis 1986. Cette assurance a pour but de protéger les biens du propriétaire. Celui-ci a le pouvoir de résilier un bail sans prévis, si le locataire ne lui a pas présenté d’attestation d’assurance (un document fourni par l’assureur).

Plusieurs possibilités de contrats s’offrent aux locataires, dont le plus fréquent s’avère le contrat multirisques. Par ailleurs, le contrat spécifique est tenu de viser au moins la responsabilité civile locative (obligatoire), et quelques autres garanties en option. Toutefois, ce type de contrat s’avère moins fréquent.

GARANTIES INDISPENSABLES – Dommages aux biens, et « recours des voisins et des tiers », concernant des dommages occasionnés aux voisins.

GARANTIES OPTIONNELLESBris de vitre, vol et vandalisme, dommage aux appareils électriques, etc.

L’assurance habitation de colocataire

Le colocataire se doit légalement de souscrire obligatoirement à une responsabilité civile locative. Ce type d’assurance permet de couvrir les risques, tels que des dégâts des eaux et incendies. La surface du logement, dans sa totalité, est prise en compte par l’assurance, et non pas uniquement l’espace occupé par le colocataire. Les colocataires sont tous responsables solidairement en cas de sinistre, et ce, concernant la totalité des conséquences.

GARANTIES INDISPENSABLES – La responsabilité civile contre les risques locatifs sera exigée obligatoirement par le propriétaire.

GARANTIES OPTIONNELLES – Le dommage aux biens implique que les possessions de chacun des colocataires sont couvertes lors de sinistres. Une fois de plus, le bon sens consiste à préconiser un même assureur, ce qui tend vers la limitation des conflits entre diverses assurances. Par exemple, si trois colocataires souscrivent à trois assureurs différents, une gestion de sinistre peut se transformer en opération cauchemardesque… !

L’assurance habitation d’étudiant

Pour ce profil d’assurés, il s’agit d’une assurance habitation multirisques, qui comporte obligatoirement la responsabilité civile locative, un portfolio de garanties optionnelles adaptées à une jeune clientèle, un tarif spécialement aménagé pour ce profil, ainsi que quelques critères d’éligibilité.

GARANTIES INDISPENSABLES – Responsabilité civile, tels que les risques locatifs : incendies, dégâts d’eau, bris de glace, etc. Il y a aussi les dommages dont l’étudiant pourrait être responsable face à un tiers, comme lors du gardiennage d’enfants ou au cours d’un stage. À considérer également la garantie de dommages aux biens (exigée par la loi), lors d’actes de terrorisme, attentats, catastrophes naturelles et technologiques.

GARANTIES OPTIONNELLES – Plusieurs garanties pourraient faire partie de cette assurance, dont : vol, assistance juridique, dommages électriques, dommages aux biens (avec toutefois un plafond assez faible), remboursement du matériel informatique, capital mobilier, objets précieux (quoique assez rare chez les jeunes), etc.

L’assurance habitation pour les seniors

Ce type d’assurés, âgé de cinquante ans et plus, donne lieu à des offres à connotation « marketing » assez variées, avec néanmoins une attention particulière des assureurs portée à la nature et à la valeur des biens (comme par exemple, les objets précieux et les bijoux). Dans l’ensemble, les contrats et les garanties ne diffèrent pas tellement des autres profils d’assurés. Néanmoins, l’assurance habitation senior varie en fonction des besoins et de la situation des seniors, qu’ils soient propriétaires, propriétaires non occupant, ou encore locataires.

GARANTIES ADAPTÉES – Il peut s’agir de biens extérieurs, incluant les monuments funéraires, et de garanties de biens en situation d’absence prolongée hors du domicile (par exemple, lorsque des seniors séjournent ailleurs en voyage ou qu’ils doivent résider temporairement dans une institution spécialisée en soins de santé). Parfois les garanties concernent l’assistance, comme un service d’accompagnement psychologique personnalisé pour mieux traverser l’épreuve d’un sinistre. Il existe aussi des extensions de garanties pour les personnes âgées qui séjournent en maisons de retraite.




Assurance habitation : votre profil
Evaluez cet article