Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Les aides au logement

Des aides sont accordées par l’état afin de permettre aux locataires à faibles revenus de payer leur loyer.

aides-au-logement

Les différents types d’aide

Un locataire qui a des revenus modestes et qui est en mesure de présenter un bail à son nom peut bénéficier d’une des trois aides suivantes.

L’APL

APL signifie aide personnalisée au logement. Elle est accordée à tous les locataires d’appartement neuf qui ont fait l’objet d’une convention entre l’État et le propriétaire du logement. Certains points sont définis lors de l’établissement de la convention comme par exemple le montant du loyer ou la durée du bail de location.

Contrairement à la croyance populaire, l’APL ne s’adresse pas qu’aux locataires. En effet, sous certaines conditions, les propriétaires peuvent en bénéficier. Pour cela, il faut avoir souscrit un prêt conventionné PC ou un prêt d’accession sociale PAS ou encore un prêt aidé pour l’accession à la propriété PAP.

L’AFL

L’AFL, allocation de logement familiale, s’adresse aux personnes qui ne peuvent bénéficier de l’APL. C’est le cas des personnes qui ont ou vont avoir des enfants à charge mais aussi des personnes vivant en concubinage, mariées depuis moins de 5 ans.

L’ALS

Toute personne ne pouvant bénéficier ni de l’APL et ni de l’AFL peut éventuellement jouir de l’allocation de logement sociale. Généralement, ce sont les jeunes, les universitaires, les personnes à mobilité réduite ainsi que les personnes âgées qui peuvent en bénéficier.

Les conditions d’attribution de ces aides

La majorité des conditions d’attribution est similaire pour les trois types d’aides :

  • le logement occupé doit être la résidence principale du demandeur d’aide. Le locataire doit être présent dans ce logement à minima 8 mois par an.
  • Le propriétaire du logement ne doit pas être un membre de la famille du locataire qui effectue une demande d’aide.
  • Les aides ne s’adressent pas qu’aux locataires d’appartement ou de maison mais également aux personnes vivant dans une résidence universitaire, dans un foyer social ou encore dans un hôtel.
  • Le logement occupé doit être décent et être en adéquation avec les normes françaises du bâtiment et de l’habitat. Sa superficie doit être à minima de 9m2 pour une personne vivant seule. Pour un couple ou deux colocataires, la superficie minimale est de 16m2.
  • Pour les personnes âgées, handicapées ou déclarées inaptes au travail, elles peuvent bénéficier d’aides si leurs ressources ne dépassent pas les 12 000€ par an.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de la CAF afin de pouvoir réaliser une simulation en ligne et savoir si vous pouvez bénéficier d’une de ces 3 aides.

Evaluez cet article