Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Le guide de l’assurance habitation » Renégocier votre contrat d’assurance habitation

Renégocier votre contrat d’assurance habitation

Plusieurs situations de la vie courante peuvent vous amener à renégocier votre contrat d’assurance habitation avec votre compagnie d’assurance. Que pouvez-vous négocier ? À quel moment et de quelle manière ? Quelques conseils…

renégocier un contrat d'assurance habitation

Quelles sont les raisons qui vous amènent à renégocier votre contrat d’assurance habitation ?

Vous souhaitez faire des économies, changer votre couverture ou vos garanties ou encore faire évoluer votre prime d’assurance suite à un changement de situation ? Plusieurs cas peuvent vous amener à renégocier votre contrat d’assurance habitation. Mais attention, évitez de raisonner seulement en termes de coûts sans vous préoccuper de la question des garanties et des franchises applicables en cas de sinistre.

Lors de cette négociation avec votre assureur, vous avez donc la possibilité de :

  • Ajouter ou supprimer des garanties à votre contrat.
  • Faire évoluer les exclusions de garanties.
  • Revoir le montant des franchises et les plafonds de garanties.

Quel est le bon moment pour renégocier ?

Vous pouvez renégocier votre contrat avec votre compagnie d’assurance aux périodes suivantes :

  • À la date d’échéance. À l’approche de cette date, comme vous avez la possibilité de résilier votre contrat, la discussion peut être entamée plus aisément.
  • À la date du 1er anniversaire. Depuis la loi Hamon, vous avez la possibilité de changer d’assurance à tout moment dès la première date anniversaire de votre contrat. Vous êtes donc en position de force pour engager une renégociation.
  • Après plusieurs années de fidélité. Là encore, vous pouvez faire jouer votre historique auprès de votre compagnie d’assurance, notamment en l’absence de sinistre.

De quelle manière engager cette négociation ?

Avant d’engager une renégociation avec votre compagnie d’assurance, il est vivement conseillé de faire une étude du marché et de comparer les offres d’assurances habitation proposées par la concurrence, tant en matière de tarif que de garanties. Cette démarche vous permet d’établir un prix au plus juste correspondant à vos besoins réels et d’avoir des arguments auprès de votre compagnie d’assurance.

Mais au-delà des éléments tarifaires, vous pouvez également mettre en avant différents points forts :

  • Votre fidélité. Si vous êtes client depuis de plusieurs années, vous pouvez mettre en avant cet argument dans la négociation.
  • L’absence de sinistres. Si vous n’avez ni subi ni causé de sinistre à un tiers, vous êtes en position de force pour demander une baisse de votre prime d’assurance.
  • Votre lieu de résidence. L’emplacement de votre habitation (dans une résidence sécurisée par exemple) ou les moyens de sécurité (une porte blindée par exemple) que vous avez mis en place pour la protéger sont un argument à faire valoir.

Dans tous les cas, il est conseillé de toujours raisonner au plus près de votre situation propre et de vos besoins. Il est aussi déconseillé de sous-évaluer ses biens mobiliers.

Bon à savoir : En regroupant vos contrats d’assurance chez une même compagnie d’assurance, vous pouvez réduire vos primes d’assurance en bénéficiant d’offres commerciales.

En cas d’échec de la négociation, quelles sont les alternatives ?

Si vous ne parvenez pas à faire baisser le montant de votre cotisation, tout en conservant la même qualité de couverture, vous pouvez faire jouer d’autres critères:

  • Les franchises et les plafonds d’indemnisation. Vos franchises peuvent être revues à la hausse pour faire baisser le prix de l’assurance. Vos plafonds d’indemnisation, qui déterminent les remboursements maximums dont vous pouvez bénéficier en cas de sinistre sur les biens mobiliers, peuvent aussi significativement varier d’une compagnie d’assurance à l’autre, et en conséquence influer sur le montant final de votre cotisation.
  • Les garanties et les options. Vous pouvez identifier des garanties inutiles ou redondantes avec vos autres contrats d’assurance pour les supprimer et ainsi réduire votre prime. Par exemple, dans le cas de l’option rééquipement à neuf, souvent limitée à cinq ans, vous pouvez réexaminer la souscription de cette option si vos biens (appareils ménagers, hi-fi, son, informatique) ont plus de cinq ans.
  • Le mode de paiement. Le coût d’une assurance habitation peut varier selon que vous la payez mensuellement plutôt qu’annuellement, ou que vous la payez par chèque plutôt que par prélèvement automatique (application de frais de gestion).
Evaluez cet article