Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Le guide de l’assurance habitation » Garantie rééquipement à neuf : les avantages et les inconvénients

Garantie rééquipement à neuf : les avantages et les inconvénients

Dégât des eaux, incendie, vol… Autant de sinistres qui peuvent endommager les biens de votre maison ou de votre appartement. La garantie rééquipement à neuf peut être une option à souscrire dans le cadre de votre contrat d’assurance habitation. Sous quelles conditions ?

La garantie rééquipement à neuf en assurance habitation

Suite à un sinistre, les compagnies d’assurance indemnisent les dommages sur vos biens mobiliers (appareils ménagers, Hi-fi, informatique et mobilier courant) suivant trois approches :

  • L’indemnisation à valeur d’usage (ou de remplacement). Il s’agit de la valeur de remplacement de vos biens au jour du sinistre. Une option qui vous contraint à faire des dépenses importantes, surtout si vos biens étaient anciens…
  • L’indemnisation à valeur à neuf. L’assureur prend pour base de remboursement le prix de biens équivalents aux vôtres, en tenant compte des réalités du marché, auquel il applique un coefficient de vétusté, lié à l’ancienneté de vos biens.
  • L’indemnisation en rééquipement à neuf. L’assureur ne prend pas en compte la vétusté et vous rembourse l’intégralité de vos biens, selon les prix du marché. Une option, certes plus onéreuse, mais qui vous permet d’être mieux indemnisé.

Bon à savoir : Les meubles, l’électroménager, l’équipement audiovisuel et informatique (avec une limite d’âge)… sont en principe couverts par cette garantie, contrairement au linge de maison, vêtements, objets de valeur, biens hors d’usage ou de fonctionnement.

Les inconvénients de la garantie en rééquipement à neuf

Dans le cadre de la garantie rééquipement à neuf, vous avez plusieurs obligations à respecter, qui peuvent varier d’un assureur à l’autre, d’un contrat à l’autre :

  • Vous avez l’obligation de remplacer le(s) bien(s) endommagé(s) ou volé(s) dans un délai de 6 mois suivant le sinistre, afin d’être indemnisé par votre assureur.
  • Votre assureur peut opter pour la réparation de vos biens, plutôt que l’achat, s’il estime que cette option est moins onéreuse.
  • Votre assureur peut ne pas prendre en compte vos biens les plus anciens (limite fixée aux biens de moins de 2 ans à 10 ans selon les assurances et le type de bien).

Bon à savoir : Votre compagnie d’assurance applique nécessairement un plafond global de garantie des biens mobiliers. Si vous avez mal estimé vos biens mobiliers à la signature de votre contrat, ou que vous ne les avez jamais réévaluées, ce plafond sera par principe faible et vous risquez de ne pas être indemnisé pour l’ensemble des biens endommagés. En effet, votre compagnie d’assurance tient compte aussi du montant évalué et non de la réalité au moment du sinistre.

Les conséquences sur votre contrat d’assurance habitation

Si vous optez pour une garantie rééquipement à neuf, cette option a un coût qui impacte le montant de votre cotisation. Il est donc conseillé de se renseigner sur son montant et ses conditions d’application (conditions de remplacement, conditions de réparation, etc.) avant la signature de votre contrat d’assurance habitation.

Evaluez cet article