Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Le guide de l’assurance habitation » Louer un logement meublé : est-ce rentable ?

Louer un logement meublé : est-ce rentable ?

Les locations meublées sont souvent jugées comme plus rentables d’une part pour les propriétaires, mais également pour les locataires. Toutefois, il est important de prévoir des frais supérieurs à la location d’un logement vide, malgré le fait que les loyers soient plus élevés et que la fiscalité soit plus avantageuse. Le propriétaire devra faire face à divers frais annexes et à un changement fréquent de locataires. Depuis 2015 et l’application des lois Alur et Macron, le régime de la location meublée est soumis à des règles strictes.

louer-logement-meuble

Louer un bien meublé : rentable pour les locataires

Depuis la loi Alur, la fixation des montants des loyers est encadrée et régulée. Les propriétaires ne peuvent modifier comme ils l’entendent le montant des loyers de leur bien en location. Cette réglementation est surtout appliquée dans les grandes agglomérations françaises où la demande de location est bien plus importante que l’offre pour éviter tout abus. Selon la situation géographique du logement, les propriétaires fixent le montant de leur loyer en respectant un barème que ce soit pour un bien vide ou meublé.

De plus, un contrat de location de bien meublé est plus souple et flexible qu’un bail de location dit « classique ». En effet, sa durée est d’un an minimum et plus particulièrement adapté aux étudiants qui ont la possibilité de souscrire un bail de location de 9 mois.

Comme son nom l’indique, un logement meublé doit être composé de divers équipements imposés par la loi Macron et l’application du décret du 31 juillet 2015. Cette liste d’équipements a été établie afin que le locataire dispose de tous les équipements nécessaires pour vivre dans le bien en l’état. C’est un avantage financier non-négligeable pour les locataires qui n’ont pas besoin de prévoir un budget équipement.

Le logement loué doit comporter :

  • une literie complète (lit, couette et couverture).
  • Des dispositifs occultant les fenêtres (rideaux, voilages, etc.).
  • Des équipements de cuisine (table de cuisson, micro-ondes, réfrigérateur, etc.).
  • De la vaisselle et des équipements d’entretien.
  • Une table et plusieurs chaises et fauteuils.
  • Des équipements de rangement.
  • Des dispositifs lumineux.

Malgré ces avantages pour les locataires, ces derniers devront tout de même faire face à un loyer et à des charges plus importantes, ainsi qu’un dépôt de garantie supérieur :environ deux mois de loyer d’avance.

Louer un bien meublé : rentable pour les propriétaires

Malgré la législation plus stricte concernant la location de logement meublé, les propriétaires disposent encore de plusieurs avantages. Dans un premier temps, le propriétaire peut récupérer l’investissement réalisé pour équiper le bien en fixant un loyer qui peut être 30% supérieur à celui d’un logement vide, son rendement est meilleur.

Il a également la possibilité de forfaitiser ses charges et de demander un dépôt de garantie de deux mois de loyer d’avance. Le propriétaire peut aussi, donner congé au locataire après un préavis de 3 mois s’il souhaite vendre le bien ou le reprendre pour l’occuper.

Une fiscalité avantageuse

Les loyers perçus par les propriétaires de bien meublé sont soumis au régime d’imposition des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Selon ses revenus perçus, le propriétaire se verra attribuer différents statuts :

  • Le statut des micro-BIC : si les revenus annuels sont inférieurs au montant de 32 900€. Dans ce cas, un abattement de 50% est comptabilisé sur les recettes locatives. Le propriétaire loueur ne peut, par contre, pas déduire ses dépenses liées à l’équipement ou à l’entretien du bien loué.
  • Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) : pour que le propriétaire obtienne ce statut, les revenus locatifs doivent être supérieurs à 32 900€. Il aura de ce fait, la possibilité de déduire ses dépenses de location et amortir ses investissements sur le logement et les équipements.
  • Le statut de Loueur en Meublé Professionnel (LMP) : ce statut est accessible aux propriétaires dont les revenus locatifs annuels sont supérieurs à 23 000€ et également supérieurs aux autres revenus du foyer fiscal. Le propriétaire pourra alors déduire l’ensemble de ses charges liées à la location.
Evaluez cet article