Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Le guide de l’assurance habitation » Assurer une cave à vin : les conditions de souscription

Assurer une cave à vin : les conditions de souscription

Avoir une cave à vin est une fierté pour tous les amateurs de vin dans le monde. Si vous avez cette chance et que votre cave à vin a une importante valeur pour vous, il est indispensable de bien l’assurer comme tout le reste de vos biens. Il est évident qu’aucun individu n’est en mesure de prévoir un accident qui pourrait se présenter au sein de son domicile. En général, une cave n’est pas toujours assurée par le contrat multirisque habitation. Pour bien assurer votre cave à vin, voici quelques conseils à suivre.

assurance-cave-à-vin

Votre cave à vin est-elle protégée ou non par votre contrat assurance habitation ?

Avant de songer à souscrire une garantie cave à vin, vérifiez d’abord si elle est inclue ou non dans votre contrat multirisque habitation. Relisez le attentivement car il se peut que la pièce où vous entreposez vos précieuses bouteilles figure parmi les locaux couverts par votre assurance.

D’une manière générale, une assurance multirisques habitation couvre une cave à vin si elle est directement intégrée à votre domicile principal ou secondaire. Dans le cas où cette pièce se situerait au sous-sol de votre maison ou dans votre jardin, elle ne sera pas prise en compte dans le contrat puisqu’elle est considérée comme une dépendance. Il vous faudra, pour la protéger, souscrire une garantie extension d’indépendance.

Les conditions de souscription d’ une assurance cave à vin

A partir du moment où votre cave comporte des bouteilles de grande valeur, vous serez obligé d’opter pour une garantie cave à vin dans le but de les protéger d’éventuels sinistres. La plupart du temps, la compagnie d’assurances sollicite un mandataire pour évaluer votre lieu de stockage, qu’il soit naturel ou artificiel. Cette expertise vous permettra de connaître les normes de sécurité à respecter afin que vous puissiez assurer votre cave. En effet, certains assureurs exigent la présence d’une porte blindée avec verrous de sécurité afin de limiter au maximum les risques de vols.

Il est également important de bien garder les différentes preuves d’achat comme les bordereaux de livraison ou les factures puisque vous devrez les fournir à votre assureur en cas de sinistre.

Les autres sinistres couverts

Bien souvent, les compagnies d’assurance couvrent, également, les dommages provoqués par un dégât d’eau ou un cambriolage par exemple. Par contre, vous ne serez pas indemnisé en cas de dommages résultant du climat, d’éventuelles fuites, ainsi que des disparitions inexpliquées.

Limiter les dégâts en cas de sinistres

Il s’avère nécessaire de vous préparer afin de limiter au maximum l’importance des dommages en cas de sinistre.

En cas d’inondation par exemple, votre cave à vin peut être détruite par l’eau. Mais cela peut être évité en mettant, en sécurité, vos bouteilles. Pour ce faire, vous devez les mettre en hauteur. Ainsi, les risques de contamination ou de pollution seront écartés.

Pour éviter les actes de vol, vous pouvez installer une serrure de sécurité ou bien opter pour des portes blindées. L’installation d’une alarme est également envisageable pour une sécurité optimale.

Les caves à vin sont aujourd’hui plus performantes pour mieux conserver les vins dans de bonnes conditions. Mais cela ne garantit pas la préservation de vos bouteilles, à coup sûr en cas de sinistre, si vous ne prenez pas les précautions appropriées. Pour protéger correctement votre cave, il est préférable de souscrire une assurance adéquate.

Evaluez cet article