Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Assurer un logement neuf

En tant que locataire ou propriétaire occupant d’un logement neuf ou récemment sorti de terre, quel que soit le statut, la loi impose aux occupants de souscrire un contrat d’assurance habitation. Les assureurs prévoient toutefois une assurance complémentaire appelée « assurance habitation logement neuf » pour protéger au mieux la résidence. Elle permet notamment de couvrir le logement contre tout risque de malfaçon dont sont victimes de nombreuses personnes.

assurance-habitation-logement-neuf

L’assurance habitation logement neuf

En plus du contrat d’assurance habitation classique, les occupants d’une habitation neuve bénéficient des garanties prévues au moment de la construction du logement. En effet, lors de la construction d’une habitation, la loi impose au maître d’ouvrage de souscrire une assurance dommages-ouvrage. Cette dernière prévoit la protection, pendant 10 ans, des occupants contre les vices de construction et les possibles malfaçons pouvant apparaître une fois le logement terminé, qui dans le pire des cas peuvent le rendre inhabitable. Avec cette assurance, l’assureur prend en charge les coûts liés à la réparation, à la rénovation ou au remplacement des éléments endommagés. Cette assurance n’est pas réservée qu’au logement neuf, elle peut s’appliquer également au logement dit récent, de moins de 10 ans.

L’assurance logement neuf protège donc les occupants contre les potentielles malfaçons pouvant survenir même quelques années après l’entrée dans les lieux. Certaines assurances prévoient en cas de dommages, un remboursement de valeur à neuf sur les biens mobiliers sinistrés, ainsi que des garanties bris de glace et dommages sur les appareils électriques. Il est important de savoir qu’en aucun cas cette assurance logement neuf ne peut remplacer une assurance multirisque habitation obligatoire.

Souscrire une assurance logement neuf

L’assurance logement neuf est déjà prévue lors de la construction de l’habitation car un contrat avec le constructeur a été rédigé. En effet, les constructeurs sont dans l’obligation de contracter l’assurance dommages-ouvrage. De ce fait, s’il y a présence de malfaçons ou de vices de construction, cette assurance prendra en charge les coûts de réparation pendant 10 ans après l’entrée dans les lieux.

Dans le cas de la construction d’une maison individuelle sans la présence d’un contrat établi avec le constructeur, l’assurance dommages-ouvrage peut ne pas être présente. Le propriétaire pourra alors se retourner vers la garantie décennale des sociétés de construction pour être indemnisé en cas de vices de construction. Cependant les démarches sont bien plus longues et complexes, elles nécessitent une procédure judiciaire.

Evaluez cet article