Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Le guide de l’assurance habitation » Assurer une résidence secondaire

Assurer une résidence secondaire

Les assureurs prévoient des contrats d’assurance habitation résidence secondaire. Assurer son bien immobilier à la montagne ou en bord de mer est fortement recommandé. Toutefois, cette action n’est pas obligatoire.

Les compagnies d’assurance informent, en général, les propriétaires qu’il est très important d’assurer sa résidence secondaire et plus particulièrement contre le vol et le cambriolage.

En ce qui concerne la location, il est envisageable d’être locataire d’un deuxième logement. Contrairement au logement principal, l’assurance habitation de la  résidence secondaire ne prendra pas en compte la garantie responsabilité civile lors de l’absence de la famille dans le but d’éviter une double facturation. Il est important de noter que la responsabilité familiale n’est pas liée au logement occupé mais seulement liée aux personnes assurées peu importe où elles se trouvent.

L’assurance habitation résidence secondaire se différencie de celle de l’habitation principale au niveau des garanties spécifiques, de la façon de les contracter, des spécificités des clauses et d’un coût relativement plus important que pour le logement principal.

assurance-residence-secondaire

Les garanties de l’assurance habitation secondaire

Le contrat d’assurance habitation pour une résidence secondaire prévoit des garanties obligatoires et indispensables comme :

  • La garantie des dommages aux biens : cette garantie protège l’ensemble des biens mobiliers ainsi que le logement lui même en cas de sinistres comme un incendie, un dégât des eaux, une catastrophe technologique, etc. Selon la zone géographique de cette résidence secondaire, il existe des garanties supplémentaires contre les risques dits « aggravés ». Dans le cas d’un chalet à la montagne, il est fortement conseillé de le protéger contre les avalanches par exemple.
  • La garantie vol et cambriolage : cette garantie est l’une des plus importantes dans le contrat d’assurance habitation résidence secondaire. Elle doit être souscrite de façon rigoureuse. Une résidence secondaire est synonyme d’absence plus ou moins prolongée de la part de ses occupants et d’un manque notable de surveillance. C’est une proie facile pour les tentatives de vol et de cambriolage. Le propriétaire de la résidence, lors de la souscription de l’assurance habitation, doit alors définir avec l’assureur l’ensemble des exclusions et des protections supplémentaires pour assurer ces objets de valeur et bijoux par exemple.

Dans le cas d’une résidence secondaire, les compagnies d’assurance font prendre conscience aux assurés que les risques de vols sont plus importants, c’est pour cela qu’elles demandent des primes d’assurance plus importantes et dans certains cas la mise en place obligatoire d’équipements et de dispositifs anti-vol.

Les différents contrats d’assurance habitation résidence secondaire

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance habitation pour une résidence secondaire, le propriétaire est face à deux types de contrat.

Dans le premier cas, le souscripteur peut simplement contracter une extension du contrat d’habitation du logement principal pour la résidence secondaire. L’assuré devra s’acquitter alors d’une surprime.

Dans un second cas, souscrire un contrat spécialisé : le contrat multirisques habitation secondaire ou  un contrat multi-garanties vie privée (MVP).

Il peut être conseillé, dans certains cas, de souscrire ces types de contrats chez un assureur se situant à proximité de la résidence secondaire. Les compagnies d’assurance pourront alors vous aiguiller sur les potentiels risques auxquels la résidence est exposée, comme les risques d’inondation par exemple.

Les clauses et exclusions du contrat d’assurance habitation résidence secondaire

L’assuré doit impérativement étudier les clauses de son contrat d’assurance pour sa résidence secondaire afin d’éviter toute surprise après un sinistre. L’assuré doit prendre connaissance du montant du capital mobilier couvert qui est généralement plus faible que pour une résidence principale. L’assuré doit savoir précisément quels sont les risques garantis, les mesures et exclusions vis-à-vis de ces garanties.

Les Mobil-Homes sont également considérés comme des résidences secondaires. Toutefois lors de la souscription du contrat d’assurance habitation, l’assuré doit préciser cette spécificité qui entraînera des garanties différentes.

Il est important de mettre en évidence que le coût de l’assurance habitation est bien plus important pour une résidence secondaire. En effet, l’inoccupation étant plus longue, les risques de vol sont plus présents. Cette règle de l’inoccupation s’applique également pour les autres sinistres. La prime d’assurance est en générale plus chère.

Cette inoccupation peut entraîner également la mise en place d’une « clause d’inhabitation », précisée dans le contrat d’habitation, de la part de l’assureur qui entraînera la suspension de la garantie vol suite à un nombre de jours d’absence trop important aux yeux de l’assureur.

Evaluez cet article