Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Le guide de l’assurance habitation » Comment évaluer avec pertinence votre capital mobilier à assurer ?

Comment évaluer avec pertinence votre capital mobilier à assurer ?

A la souscription de votre contrat d’assurance habitation, votre compagnie d’assurance vous demande d’évaluer vos biens. Une étape clef : une estimation au plus juste de votre capital mobilier vous offre la garantie, en cas de sinistre, de percevoir des indemnisations à la hauteur de votre patrimoine. Explications.

Dans la majorité des contrats d’assurance multirisque habitation, l’évaluation du capital mobilier n’est pas obligatoire, vos biens étant automatiquement assurés. Néanmoins, il est conseillé de réaliser une évaluation, car le plafond d’indemnisation prévu dans votre contrat peut se révéler insuffisant. Il est donc préférable d’avoir une idée précise de la valeur de vos biens – en amont de tout sinistre – pour être correctement indemnisé.

Le capital mobilier : définition

Les compagnies d’assurance définissent le capital mobilier comme la valeur totale de l’ensemble de vos biens contenus à l’intérieur de votre logement :

  • Les meubles.
  • L’électroménager.
  • L’équipement audiovisuel et informatique.
  • Les vêtements.
  • La décoration.
  • Le matériel de loisir, de bricolage ou de jardinage.

Les objets précieux et de valeur (bijoux, objets d’art, etc.) sont généralement exclus et font l’objet d’une estimation à part ainsi que de garanties complémentaires.

De l’importance de réaliser une inventaire de vos biens

Afin d’estimer au plus juste la valeur de votre capital mobilier, il est vivement conseiller de dresser un inventaire précis de l’ensemble de vos biens. La meilleure approche : faire le tour de toutes les pièces de votre habitation, sans oublier votre cave, votre grenier, votre garage, vos dépendances, pour lister les biens qu’elles contiennent.

En complément, et afin d’apporter une preuve de cet inventaire, il est important de rassembler un maximum de factures ou, à défaut, des estimations des biens pour lesquels vous ne disposez pas de facture.

Constituez-vous un dossier complet avec l’ensemble de ces éléments. En additionnant le montant des factures, vous pouvez estimer la valeur de votre capital mobilier. Pour les biens pour lesquels vous ne disposez pas de justificatifs, faites une estimation approximative.

En cas de sinistre, grâce à tout ce travail préalable, vous pouvez ainsi fournir simplement à votre assureur les justificatifs de la valeur de vos biens.

Vous trouvez cette démarche trop fastidieuse ? Vous avez la possibilité de faire appel à un expert pour évaluer votre capital mobilier, mandaté par votre compagnie d’assurance ou votre courtier.

Le cas particulier des objets de valeur

Si vous possédez de nombreux objets de valeur (bijoux, œuvres d’art, meubles anciens, livres anciens, etc.), il est conseillé de vous rapprocher de votre compagnie d’assurance pour déterminer le niveau de protection souhaité. En effet, en fonction de la valeur de ces biens, il peut être intéressant de souscrire un contrat spécifique pour les couvrir.

Pensez à réévaluer votre estimation au fil des années

Au fil des années, votre capital mobilier évolue :

  • Vous faites l’acquisition de nouveaux biens. Le montant total de la valeur de vos biens peut alors dépasser le plafond défini avec votre assureur. Pensez à l’informer, notamment en cas d’acquisition de biens de valeur. Sinon, des mécanismes automatiques de revalorisation sont en principe prévus par les compagnies d’assurance.
  • Vos biens se dévaluent au fil du temps. Chaque année qui passe fait perdre de la valeur à vos biens mobiliers, à un rythme plus ou moins rapide selon leur nature. Un taux de vétusté, qui tient compte de la dépréciation de vos biens avec le temps, s’applique. En cas de sinistre, votre compagnie d’assurance vous rembourse la valeur du bien au moment du sinistre (déduction faite du coefficient de vétusté) et non sa valeur au prix du neuf. A moins que vous ayez choisi cette option…

Pourquoi évaluer la valeur de votre capital mobilier ?

Évaluer votre capital mobilier est une étape importante au moment de la souscription de votre contrat. Cette évaluation vous permet de :

  • Être indemnisé à la hauteur de votre patrimoine en cas de sinistre. Votre compagnie d’assurance se base sur la valeur déclarée de vos biens pour vous indemniser après un sinistre. Elle ne peut vous rembourser plus que le montant indiqué à la souscription. Attention à ne pas surévaluer ou sous-évaluer votre patrimoine, car votre assureur pourrait considérer que vous avez fait une fausse déclaration et décider de vous indemniser qu’en partie ou pas du tout.
  • Payer une cotisation annuelle au juste prix. Plus la valeur de vos biens déclarés est élevée plus votre prime d’assurance habitation est onéreuse.