Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Sinistres habitation : types et démarches » La grêle : serez-vous indemnisé par votre assurance habitation ?

La grêle : serez-vous indemnisé par votre assurance habitation ?

Les giboulées du mois de mars ou les orages de l’été sont propices aux chutes de grêle. Votre toiture ou tout autre bien ont été endommagés. Vous pouvez alors faire une déclaration de sinistre auprès de votre assurance multirisque habitation pour être indemnisé. En savoir plus sur la garantie grêle.

 

L’assurance grêle de votre contrat d’assurance habitation

La garantie grêle est généralement incluse dans votre contrat d’assurance habitation. Elle est rarement proposée comme une option à part à entière, mais est la plupart du temps intégrée à une garantie globale Tempête Grêle Neige (TNG).

En effet, les compagnies d’assurance font une différence entre les dommages causés par un épisode climatique de grande ampleur, à la suite duquel l’état de catastrophe naturel est décrété par un arrêté ministériel, et les dégâts consécutifs à une simple tempête.

Dans le premier cas, c’est la garantie catastrophe naturelle qui prend en charge les dommages. Dans le second cas, c’est la garantie tempête qui peut être actionnée. La grêle, comme le vent ou la neige, entre dans la seconde catégorie. Dans la majorité des cas, vous ferez donc appel à la garantie grêle.

Comment êtes-vous couvert en cas de dégâts causés par la grêle ?

Votre compagnie d’assurance couvre partiellement ou totalement les dommages directement causés par la grêle :

  • Les dégâts sur votre toit ou vos gouttières de votre habitation.
  • Le remboursement des biens mobiliers en cas de dégradations.
  • L’humidité due à la grêle pénétrant à l’intérieur de votre habitation endommagée.
  • Les frais d’hébergement si votre habitation devient inhabitable.
  • Les frais d’expert.
  • Le déplacement de professionnels pour des réparations électriques, de plomberie ou de serrurerie.

Bon à savoir : La garantie grêle ne couvre que les dégâts qui ont lieu pendant une chute de grêle ou dans les 48 ou 72 heures qui suivent cet événement selon les contrats.

Les démarches à engager auprès de votre assurance

Après le passage de la grêle, vous disposez de 5 jours ouvrés pour déclarer le sinistre auprès de votre compagnie d’assurance.

Pour faciliter la prise en charge de votre dossier, vous devez transmettre un état estimatif des pertes accompagné de tout document justificatif :

  • Des photos (ou même des vidéos) des biens endommagés.
  • Des factures des biens endommagés.
  • Une copie des factures des travaux que vous avez dû engager en urgence.

Votre compagnie d’assurance peut faire intervenir un expert pour évaluer l’étendu des dommages déclarés et estimer la valeur des biens abimés. Dans la mesure du possible, pensez à conserver les objets endommagés jusqu’au passage de l’expert.

Evaluez cet article