Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Le guide de l’assurance habitation » Travaux de rénovation : que couvre votre assurance habitation ?

Travaux de rénovation : que couvre votre assurance habitation ?

Vous entreprenez des travaux de rénovation ou d’agrandissement de votre logement. Vous vous exposez alors à une augmentation des risques de sinistres. Quelles assurances peuvent vous couvrir pendant et après les travaux ? Votre assurance habitation vous couvrez-t-elle ?

Pendant les travaux : quelles sont les assurances légales ?

Vous décidez d’entreprendre des travaux de rénovation dans votre maison et vous faites appel à un professionnel. Plusieurs dispositifs légaux vous protègent pendant toute la durée du chantier et même après :

  • L’assurance en responsabilité civile. Le professionnel que vous avez engagé a l’obligation de souscrire cette garantie et de vous fournir un certificat d’assurance en responsabilité civile. Il est conseillé de consulter le montant de l’assurance au regard de l’ampleur du chantier (montant, nombre d’employés, etc.).
  • L’assurance de responsabilité décennale. Selon l’article 1792 du Code civil, le constructeur ou le maître d’œuvre doit être assuré. Dans ce cadre, il a l’obligation de prendre en charge la réparation de toutes les malfaçons pendant une durée de 10 ans. En tant propriétaire, si vous effectuez les travaux, vous devez respecter cette obligation.
  • La garantie de parfaitement achèvement. Dans ce cadre, l’entreprise en charge de travaux a l’obligation de réparer tous les défauts signalés dans la maison, pendant une durée d’un an après les travaux.
  • La garantie de bon fonctionnement. Dans ce cadre, le constructeur a l’obligation d’effectuer les réparations sur les équipements dissociables et démontables de votre maison pendant une durée de deux ans.
  • L’assurance dommages-ouvrage. Le constructeur doit obligatoirement souscrire cette garantie qui vous permet d’être assuré pendant dix ans pour les désordres portant atteinte aux éléments fondamentaux de la construction.

Pendant les travaux : quels risques sont couverts par votre assurance habitation ?

En complément de ces assurances, vous pouvez aussi vous rapprocher de votre assureur pour savoir si votre contrat d’assurance multirisque habitation couvre les risques inhérents à un chantier (incendie, dégâts des eaux, bris de glace, vol, etc.). Votre assureur vous demandera les montants et l’étendue des travaux.

Si votre contrat ne vous couvre pas, notamment dans le cadre de travaux de grande envergure, vous pouvez avoir besoin de souscrire une extension de garantie ou encore une assurance tous risques de chantier.

La garantie en responsabilité civile de votre contrat vous permet aussi de bénéficier d’une couverture des tiers en cas de dommages. Ainsi, si un mur de votre voisin est abimé pendant les travaux, il sera indemnisé par votre assurance.

Bon à savoir : Si vous effectuez des travaux dans une pièce ou un local non déclaré à votre compagnie d’assurance, il est préférable de l’informer avant le début des travaux afin d’être couvert en cas de dégât ou de sinistre dans cet espace.

Après les travaux : une mise à jour de votre assurance habitation

A l’issue des travaux, il est vivement conseillé de mettre à jour votre contrat d’assurance habitation afin d’être correctement indemnisé en cas de sinistre :

  • Installation d’équipements ou de meubles neufs. Lors de la rénovation d’une pièce, vous pouvez être amené à investir dans de nouveaux appareils électroménagers, de nouveaux meubles ou encore un comptoir en granite, dont la valeur doit être estimée par votre assureur.
  • Changement ou réaménagement des pièces. Si vous avez créé une nouvelle pièce par exemple (véranda, combles, etc.), vous devez en informer votre assureur pour recalculer votre prime d’assurance.
  • Diminution du risque couvert. Si les travaux engagés concernent votre ancienne toiture endommagée ou l’installation d’un nouveau système d’alarme, il convient de le signaler à votre assureur car ils contribuent à une diminution du risque, et donc à une diminution de votre prime d’assurance.
  • Modification de l’usage de votre logement.
Travaux de rénovation : que couvre votre assurance habitation ?
5 (100%) 1 vote[s]