Contrats assurance logement

Economisez sur
votre assurance habitation

Comparez les offres

Devis gratuits en moins de 3 minutes

Vous êtes ici : Les-masure.fr » Assurance habitation : garanties et contrat » Le guide de l’assurance habitation » Assurance habitation pas chère

Assurance habitation pas chère

Comme beaucoup de français, vous cherchez une assurance multirisques habitation économique. Un objectif tout à fait atteignable au vu du nombre des compagnies d’assurance et de l’émergence de nouvelles offres sur internet. Néanmoins, prenez votre temps et ne négligez pas la qualité de votre couverture. Décryptage.

 

Pourquoi devez-vous souscrire une assurance habitation ?

Si vous êtes locataire d’une maison individuelle ou d’un appartement, vous êtes tenu de souscrire une assurance habitation. En effet, vous êtes responsable auprès du propriétaire bailleur des dommages que vous pourriez occasionner. Cette obligation ne concerne pas les appartements meublés ou les logements de fonction.

Si vous êtes propriétaire de votre maison ou de votre appartement, vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance habitation, mais il est néanmoins vivement conseillé de le faire pour vous protéger contre certains sinistres. Il est recommandé de souscrire à minima une assurance habitation incluant une garantie en responsabilité civile pour vous couvrir contre les dommages causés à des tiers.

Si vous êtes propriétaire d’un logement faisant partie d’une copropriété, vous êtes là obligé de souscrire une assurance habitation.

Trouvez une assurance habitation pas chère : comment faire ?

Pour trouver une bonne assurance habitation, mais pas chère, il est conseillé de suivre les étapes suivantes :

  1. Définir vos besoins. Pour choisir votre assurance multirisque habitation, vous devez évaluer avec pertinence vos besoins. En effet, les garanties ne sont pas les mêmes selon votre profil ou votre situation.
  2. Faire appel à un courtier en assurance, un conseiller ou à un comparateur d’assurance. Sur la base de votre profil, de votre bien immobilier et de votre budget, ils sont à même de vous faire des propositions pertinentes.
  3. Établir un (ou plusieurs) devis. Le devis vous donne un aperçu des prestations proposées par la/les compagnie(s) d’assurance. Pour l’obtenir, vous êtes en principe amené à remplir un questionnaire. Veillez à le renseigner le plus précisément possible (votre profil, le profil de votre bien immobilier, le nombre de pièces, la valeur des biens, etc.) pour qu’il reflète précisément vos besoins. Ne sous-estimez jamais la valeur de vos biens dans le but de réduire le montant de vos cotisations. Vous risquez d’avoir de mauvaises surprises au moment de la gestion d’un sinistre.
  4. Comparer les offres. Le prix est certes un critère, mais ce n’est pas le seul. Il convient d’analyser et comparer les différents éléments présentés dans les offres : les garanties, les plafonds d’indemnisation, les franchises, les exclusions, les modes d’indemnisation, etc.

Les leviers pour réduire le tarif de votre assurance habitation

Pour économiser de l’argent sans perdre des garanties importantes, vous avez la possibilité de jouer sur un ou plusieurs critères dans votre contrat d’assurance :

  • Les garanties. Proposées dans votre contrat, elles ne sont pas toujours pertinentes selon votre situation et vos besoins, et elles ont un impact sur le calcul du montant de votre prime. Évaluez donc la pertinence de chacune d’entre elles pour éventuellement alléger votre prime d’assurance. Ainsi, l’assurance scolaire ne sera pas utile si vous êtes sans enfant, ou encore la garantie du matériel de loisirs si vous ne pratiquez aucun loisir. Concernant plus particulièrement les services d’assistance, pensez à comparer vos différents contrats d’assurance, comme celui adossé à votre carte bancaire, afin d’éviter d’être couvert plusieurs fois pour le même besoin.
  • L’évaluation de vos biens au plus juste. En évaluant au plus juste la valeur totale de l’ensemble de vos biens, vous êtes certain que le montant de votre cotisation est adapté à votre situation. Évitez de vous attacher à la valeur sentimentale de certains objets, qui peuvent alourdir le coût de votre protection sans entrer dans le calcul final du dédommagement. Si vous ne possédez aucun bien de grande valeur, interrogez-vous sur la pertinence de la garantie contre le vol. Il est par contre conseillé de conserver la garantie contre les actes de vandalisme et les éventuels dommages résultant d’une effraction.
  • Le mode de paiement. Certaines compagnies d’assurance vous proposent de payer votre cotisation par prélèvement mensuel ou trimestriel, moyennant une hausse de votre cotisation. Si vous pouvez, privilégiez le paiement annuel.
  • La franchise. Si vous augmentez le montant de la franchise, votre prime d’assurance diminue. A vous d’évaluer l’argent dont vous pourrez disposer en cas de sinistre.
  • L’installation de systèmes de sécurité. Si vous installez une alarme ou tout autre système de sécurité ou de prévention (détecteurs de fumée par exemple), pensez à en informer votre assureur qui peut – éventuellement – réduire votre prime d’assurance.
  • Le lieu d’habitation. Vous n’allez pas déménager pour réduire votre cotisation. Mais sachez que le lieu de votre habitation a une incidence directe sur le montant de votre prime d’assurance.

Notre conseil

Comme nous l’avons déjà évoqué, le prix n’est pas le seul critère d’évaluation d’un bon contrat d’assurance habitation. Alors ne vous hâtez pas et prenez le temps de comparer les différentes offres. N’hésitez pas aussi à vous faire aider par un courtier en assurance ou un conseiller en assurance.

Evaluez cet article